Réforme du permis de conduire : trois nouvelles mesures sont entrées en vigueur

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

En mai dernier, le ministre de l’Intérieur présentait dix mesures de réforme du permis de conduire. Les trois premières ont fait l’objet d’arrêtés applicables à compter du 22 juillet.

L’objectif de ces mesures est de rendre le permis de conduire moins cher et de raccourcir les délais pour le passer, afin d'améliorer son accessibilité et, in fine, la mobilité de chacun.

Mesure n°1 : le passage de l’épreuve pratique à 17 ans

Les jeunes qui optent pour la conduite accompagnée peuvent désormais passer l’épreuve pratique du permis dès l’âge de 17 ans. Cette mesure permet de diminuer le délai d’attente avant de pouvoir passer l’examen mais aussi de réduire son coût. En effet, l’abaissement de l’âge minimum permet de réduire le nombre de leçons avec l’auto-école. En revanche, l'âge requis pour être en mesure de conduire sans un accompagnateur est toujours de 18 ans.

Mesure n°2 : la formation sur simulateur de conduite favorisée

Dans les 20 heures de formation obligatoire, la durée d’apprentissage sur simulateur passe de 5 à 10 heures. Une méthode moins onéreuse pour les écoles de conduite, puisqu’elle permet de réduire les coûts associés aux véhicules. La diminution du coût sera alors répercutée sur le prix des heures d’apprentissage, favorisant ainsi l’accès au permis. De plus, la conduite sur simulateur permet d’appréhender la conduite en toutes circonstances (neige, verglas, etc.)

Mesure n°3 : la conversion du permis « boîte automatique » facilitée

Désormais, le temps d’attente entre l’obtention du permis « boîte automatique » et la possibilité de le transformer en permis classique, passe de six à trois mois. Aujourd’hui, les voitures sont de plus en plus équipées de boîtes automatiques et ceux qui choisissent cette formule n’ont que 13 heures de formation obligatoire, ce qui réduit le coût d’accès à la conduite. Pour avoir accès rapidement à un permis complet (comprenant la boîte de vitesse manuelle), les personnes qui font ce choix devront toujours effectuer une formation de 7 heures en auto-école.

Source : ministère de l'Intérieur