« Ad Refectio » : un stage pour accompagner les militaires blessés et leur famille

auteur : Morgane Jardillier - publié le
©

Le 6e stage « Ad Refectio » s’est déroulé à Lège-Cap-Ferret, du 19 au 27 octobre. Réservé à des personnels blessés en service ainsi qu’à leur famille, ce stage encourage une reconstruction et un accompagnement par le sport.

Dans le cadre des stages « Ad Refectio », organisés par le Bureau d’action sociale (BAS) de la gendarmerie, 28 personnes (huit blessés en service et leur famille) ont été accueillies, du 19 au 27 octobre, dans un des établissements de la fondation Maison de la gendarmerie.

L’objectif est d’accompagner les militaires blessés afin de leur permettre de recouvrer le maximum de leurs capacités et ainsi de faciliter ou d’améliorer les conditions de leur retour à l’emploi.

Le stage « Ad Refectio » favorise une reconstruction et un accompagnement par le sport prenant en compte la dimension familiale, particulièrement mise à l’épreuve au quotidien, tout au long du parcours de soins et de reconstruction du blessé.

Ainsi, les stagiaires ont d’abord pu découvrir des activités physiques et sportives adaptées à leurs blessures, puis partager des moments privilégiés avec leur famille autour d’activités sportives et socioculturelles.

L’occasion pour eux de pouvoir bénéficier d’une écoute, de conseils et d’un accompagnement d’acteurs spécialisés, tels que des conseillers sociaux et juridiques, des moniteurs de sport spécialisés, des psychologues cliniciens de la gendarmerie et la kinésithérapeute du service de santé des armées.