Saisie d’animaux sauvages dans les Ardennes

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

En marge d’une enquête de voisinage pour cambriolage, les militaires de la brigade territoriale autonome de Nouzonville, dans les Ardennes, apprennent qu’un habitant de la commune détiendrait des singes.

Le 24 janvier, avec le concours de l’Office français de la biodiversité, les militaires conduisent une perquisition chez cette personne, au cours de laquelle ils découvrent trois primates, détenus sans certificat de capacité, ainsi qu’un Ara bleu. D’autres primates ont vraisemblablement vécu sur ce site.

Les animaux, qui ne sont pas identifiés, ont été saisis par les gendarmes et pris en compte, le 29 janvier, par le refuge La Tannière, situé dans l’Eure-et-Loir.

Une enquête est en cours, conduite sous l’autorité du procureur de la République de Charleville-Mézières, en lien avec l’office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique.