Actualités

Attaque terroriste à Trèbes dans l’Aude

Auteur : la capitaine Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Sirpa Gend © MAJ F. Balsamo

En fin de matinée, un individu armé se réclamant de Daesh s’est retranché dans un supermarché de Trèbes, avec plusieurs otages. L’homme a été abattu lors de l’assaut donné à 14 h 25 par l’antenne GIGN de Toulouse. Trois personnes ont perdu la vie au cours du périple meurtrier du terroriste et quatre autres ont été blessées par balles, dont deux gendarmes et un CRS.

Ce matin, aux alentours de Carcassonne, un homme armé a volé un véhicule, tuant le passager et blessant grièvement le conducteur.

Il a ensuite ouvert le feu sur un groupe de quatre CRS, clairement identifiés, revenant d’une séance de sport, blessant l’un des fonctionnaires avant de prendre la fuite.

Vers 11 heures, l’individu, se réclamant de Daesh, s’est retranché dans un supermarché de Trèbes, non loin de Carcassonne, prenant en otage plusieurs personnes.

Des tirs ont été entendus. Le périmètre a été immédiatement bouclé par les militaires de la gendarmerie afin d’isoler la zone.

Le dispositif mis en place par le groupement de l’Aude est rapidement monté en puissance avec l’engagement de renforts venus des groupements limitrophes et de moyens spécialisés, conformément au schéma national d’intervention.

Le Parquet antiterroriste de Paris s’est saisi du dossier. Le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur place tandis que le Premier ministre s’est déplacé en milieu d’après-midi au centre des opérations de la DGGN.

L'assaut a été donné par l'antenne GIGN de Toulouse

Un officier de gendarmerie a volontairement pris la place d’un otage. Grâce à son téléphone laissé ouvert, les forces d’intervention ont alors pu suivre l’évolution de la situation dans le supermarché.

À 14 h 25, après de nouveaux tirs, les militaires de l’antenne GIGN de Toulouse ont déclenché le plan d’assaut d’urgence. Le terroriste, qui avait exécuté deux otages, a été abattu au cours de l’assaut.

© Tous droits réservés

La gendarmerie déplore deux blessés au cours de l’opération, dont le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, officier adjoint commandement du GGD11, qui s'était substitué au dernier otage. Son pronostic vital est toujours engagé.

Le bilan de cette attaque terroriste est de trois morts et quatre blessés, dont deux gendarmes et un CRS.

© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Le directeur général de la gendarmerie nationale apporte tout son soutien aux familles des victimes, aux militaires et au fonctionnaire blessés, ainsi qu’à leurs proches et aux personnels de leurs unités.