Actualités

Décès en service commandé du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

Auteur : la capitaine Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Tous droits réservés

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, officier adjoint commandement du groupement de gendarmerie départementale de l’Aude, a succombé cette nuit aux blessures par balle dont il a été victime lors de l’attaque terroriste survenue hier, dans un supermarché de Trèbes (11).

Dépêché sur place dans le cadre du dispositif de gendarmerie, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame s’était volontairement substitué au dernier otage entre les mains du terroriste.

Grâce à son téléphone laissé ouvert, les forces d’intervention ont pu suivre l’évolution de la situation à l’intérieur du supermarché. À 14 h 25, après de nouveaux tirs, les militaires de l’antenne GIGN de Toulouse ont déclenché le plan d’assaut d’urgence.

Touché par balle à trois reprises par le terroriste, le lieutenant-colonel Beltrame est décédé dans la nuit du 23 au 24 mars des suites de ses blessures, malgré l’intervention rapide des secours et sa prise en charge au centre hospitalier de Carcassonne.

Âgé de 44 ans, il était marié.

© Tous droits réservés

"Tombé en héros"

Ce matin, dans un communiqué, le président de la République a rendu hommage à l'officier de gendarmerie décédé, déclarant qu'il était « tombé en héros » et méritait « respect et admiration de la Nation tout entière ».

Plus tôt, dans un tweet, le ministre de l'Intérieur avait annoncé avec émotion le décès du militaire décédé : « Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le cœur lourd, j’adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la gendarmerie de l'Aude ».

La ministre de la Justice a également joint le directeur général par téléphone ce matin afin de lui témoigner son soutien.

Hier déjà, les plus hautes autorités de l'État avaient loué le courage de l'officier de gendarmerie, qui a permis « de sauver des vies et fait honneur à son arme et à notre pays », avait déclaré le président de la République.

« L'ensemble des drapeaux et étendards de la gendarmerie sera mis en berne aujourd'hui, a déclaré le général d'Armée Richard Lizurey. Ce décès en mission nous rappelle la valeur de l'engagement qui est le nôtre, au quotidien, pour protéger la population. »

Au nom de toute la gendarmerie, le directeur général adresse tout son soutien à l'épouse et aux proches de l’officier, ainsi qu’à ses camarades.