Actualités

Troisième stage de reconstruction par le sport ''Ad Refectio - blessés et famille''

Auteur : la rédaction - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© SDAP

C’est en Aquitaine, dans l'établissement de la fondation Maison de la Gendarmerie, que se sont retrouvés, du 7 au 15 avril dernier, 22 blessés et les membres de leur famille, autour d'un concept totalement innovant.

Les stagiaires ont été accueillis par une équipe dirigée par l'officier chargé de projets reconstruction par le sport et constituée de moniteurs EPMS (Entraînement physique militaire et sportive) spécialisés, de deux psychologues cliniciens gendarmerie, d'un kinésithérapeute du Service de santé des armées, d'un personnel détaché du ministère des Sports, d'un personnel référent familles du bureau de l’action sociale de la gendarmerie et enfin de deux personnels de la Fondation MG.

Les activités (footgolf, équitation, VTT, tir à l'arc, pirogue hawaïenne, qi-gong, kinball, volley-assis, fabrication d’un jeu sportif traditionnel avec un objectif de resocialisation, le Molkky) ont été adaptées à la situation de chacun.

À mi-stage, l'arrivée des familles a permis d'associer, dans un contexte préservé, celles et ceux qui accompagnent quotidiennement le militaire en souffrance.

L'environnement unique de ce regroupement a également permis de partager des activités en famille, mais aussi de libérer la parole et, ainsi, d'entrevoir l'avenir avec plus de sérénité et d'espoir. Cette reconnaissance institutionnelle et cette écoute envers les conjointes et enfants ont renforcé le sentiment d'appartenance.

Soutenu financièrement par la Fondation MG, aidée de la Caisse nationale du gendarme (CNG), ce stage qui, depuis un an, a accueilli 20 blessés et leurs conjointes ainsi que 33 enfants, soit 73 personnes de la « famille gendarmerie  », vient de nouveau de confirmer toute sa place et son intérêt au sein de notre institution.

© SDAP