Actualités

CNRS et gendarmerie nationale : un partenariat de haute qualité

Auteur : aspirante Morgane Jardillier - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Droits réservés

La direction générale de la gendarmerie nationale et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ont signé un accord-cadre, le 3 octobre 2019, afin de développer une coopération dans le domaine des technologies et des sciences de l’avenir.

La gendarmerie nationale est chaque jour confrontée, dans le cadre de ses missions de sécurité publique, d’ordre public, de police judiciaire, de sécurité routière et de renseignement criminel, à des situations d’insécurité ou à des situations délictuelles ou criminelles pouvant présenter un important volet scientifique ou technologique. Les progrès des sciences et des technologies constituent donc un puissant levier de transformation de l’Institution afin de moderniser davantage son action.

Dans ce cadre, le partenariat entre la gendarmerie nationale et le CNRS tend à développer une coopération au niveau national, en consolidant la démarche de la gendarmerie nationale dans les domaines des sciences et technologies d’avenir tout en faisant bénéficier le CNRS de son expérience.

De son côté, le CNRS offre un accès à des dispositifs et compétences scientifiques et technologiques de haut niveau, dans de nombreux domaines tels que la robotique, le cyber, l’intelligence artificielle, la cryptologie, le traitement du langage, de l’image comme de la vidéo, la détection de comportements atypiques, le big data, les véhicules autonomes, la biométrie, l’impression 3D, la réalité virtuelle, « l’humain augmenté », la guerre électronique, etc.

Retrouvez ici l’interview du directeur scientifique de la gendarmerie nationale, Monsieur Jean-Yves Daniel.