Actualités

Châteaubourg : une nouvelle caserne en mémoire de deux héros de la gendarmerie

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
La nouvelle caserne "Curot-Esnault" à Châteaubourg
© CabcomRGBret

Une nouvelle caserne a été inaugurée le 31 août à Châteaubourg, près de Rennes. Elle porte le nom de Didier Curot et de Thierry Esnault, deux gendarmes tués en service le 5 août 1997.

L’inauguration, ce week-end, de la nouvelle gendarmerie de Châteaubourg a permis de rendre hommage à deux gendarmes que personne n’a oublié dans la région rennaise. Didier Curot et Thierry Esnault sont morts en service le 5 août 1997, alors qu’ils intervenaient pour un « différend familial ». Ils avaient respectivement 33 ans et 31 ans et étaient pères d’enfants en bas âge.

Une intervention fatale

À l’époque, Joseph Allain, un chef d’entreprise d’une cinquantaine d’années, avait acheté un beau château à Saint-Didier, commune voisine de Châteaubourg. Entretenant une liaison avec sa voisine, Solange Briet, il l’avait harcelée jusqu’à perdre pied un après-midi, au point de se rendre chez elle, armé d’un fusil de chasse. Grièvement blessée, elle avait réussi à s’enfuir avec sa sœur cadette. Ses parents et son frère handicapé, restés dans la maison, avaient été tués à bout portant.

Les voisins ayant alerté la brigade de Châteaubourg, Didier Curot et Thierry Esnault étaient intervenus, accompagnés de leur chef Gérard Le Ber. Alors que ce dernier était resté en retrait pour interroger le voisinage, Joseph Allain avait fait mine de se rendre, avant de récupérer son fusil caché dans un bosquet et d’abattre les deux autres gendarmes. S’en était suivi un corps à corps entre Joseph Allain, à court de munition mais armé d’un coutelas, et l’adjudant Le Ber, qui avait dû faire usage de son arme pour le neutraliser, le blessant à l'abdomen.

En 2002, à l’issue d’un procès éprouvant pour les familles, Joseph Allain avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans, par la Cour d’Assises des Côtes d’Armor.

© CabcomRGBret

© Tous droits réservés

Une caserne en hommage aux deux gendarmes

Le 31 août, l’inauguration de la caserne «Curot-Esnault » a permis de rendre un bel hommage aux deux militaires décédés, en présence de leurs familles. Cette cérémonie, emplie d'émotions, a également rassemblé les gendarmes de la brigade et de leurs proches, ainsi que des autorités militaires, des élus et des partenaires locaux. Parmi eux se trouvaient notamment Mme Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne et de l’Ille-et-Vilaine, M. Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental, M. Pierre Méhaignerie, ancien ministre et maire de Vitré, M. Teddy Régnier, maire de Châteaubourg et le général de corps d’armée Alain Pidoux, commandant la région de gendarmerie de Bretagne.

© CabcomRGBret

© Tous droits réservés

En 2012, les 37e et 38e promotions de l’école de sous-officiers de Châteaulin avaient déjà rendu hommage à Didier Curot et Thierry Esnault en les choisissant comme parrain. À l’époque, les élèves gendarmes avaient offert une plaque commémorative, qui a aujourd'hui toute sa place dans l’accueil de la nouvelle brigade.

Située rue Joseph Cugnot, celle-ci est ouverte au public depuis le 18 juin. Après avoir occupé pendant plus de 93 ans un bâtiment rue de Paris, les gendarmes de Châteaubourg et leurs familles vont ainsi pouvoir évoluer dans un environnement professionnel et personnel accueillant. L’enceinte est en effet composée de locaux fonctionnels (espace d’accueil, cinq bureaux, cellules et garage) et de dix maisons neuves attenantes à l’unité.