Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur à la rencontre des gendarmes de la Charente

auteur : le commandant Céline Morin - publié le
© CABCOM RGPC - MAJ Thierry Courtin
© Tous droits réservés

À l’occasion des deux journées de travail gouvernementales délocalisées en Charente, M. Édouard Philippe et M. Christophe Castaner, accompagné du général de corps d’armée Christian Rodriguez, se sont rendus au sein de la communauté de brigades de Terres-de-Haute-Charente jeudi 2 mai. Le major général est ensuite allé à la rencontre des militaires de la COB d’Argenton-sur-Creuse, dans l’Indre.

Après le Lot, le Cher et la Haute-Garonne, c’est en Charente que le Premier ministre M. Édouard Philippe a choisi de décentraliser une partie de son gouvernement pour deux journées de travail, les 2 et 3 mai.

À cette occasion, le 2 mai, accompagné de M. Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et du général de corps d’armée Christian Rodriguez, major général de la gendarmerie, le Premier ministre est allé à la rencontre des militaires de la Communauté de brigades (COB) de Terres-de-Haute-Charente.

Accueillies par le colonel Laurent Geoffroy, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Charente, les autorités ont effectué la visite des locaux de l’unité, avant de bénéficier d’une présentation de l’activité de la gendarmerie sur le département.

Le commandant de groupement, le commandant de la compagnie de Confolens et le commandant de la communauté de brigades de Terres-de-Haute-Charente ont notamment mis l’accent sur les actions concrètes mises en place en zone rurale au titre de la police de sécurité en quotidien, particulièrement sur la circonscription de la COB de Terres-de-Haute-Charente.

« La proximité est dans l’ADN de la gendarmerie et la fonction contact est au cœur de ses missions, a d’ailleurs déclaré à cette occasion le ministre de l’Intérieur sur son compte Twitter. Référent gendarmerie pour les élus, équipes de contact concentrant leurs actions sur les lieux de vie, sensibilisation des commerçants et des agriculteurs, tout est mis en œuvre pour mieux protéger les Charentais et renforcer leurs liens avec nos forces de sécurité. »

Le colonel Geoffroy a également abordé la problématique des violences intrafamiliales sur son département, expliquant les moyens mis en œuvre par la gendarmerie dans ce domaine. Il a notamment évoqué la mise en place de la visioconférence sécurisée entre les brigades de gendarmerie et France-Victimes 16.

Un long échange entre les ministres, les militaires et leurs familles est venu clore cette visite.

Dans l’après-midi, le major général s’est ensuite rendu dans l’Indre, où il a été accueilli au sein de la COB d’Argenton-sur-Creuse par l’adjoint au commandant de groupement. Le général de corps d’armée Rodriguez a pu rencontrer les personnels des unités de la compagnie de La Châtre (brigades, peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie, brigade de recherches), du peloton motorisé d'Argenton-sur-Creuse, le conseiller concertation, le commandant de l’escadron départemental de sécurité routière et l’officier adjoint police judiciaire du groupement. Il en a profité pour échanger de manière franche et directe avec eux sur leurs sujets de préoccupation du moment. Il les également félicités et remerciés pour leur engagement quotidien au service de la population.