Le général Pascal Champion à la tête de la mission police de la Minusca

auteur : Commandante Céline Morin - publié le
© D.R.

Le général Pascal Champion prend, ce 12 mars, le commandement de la composante police au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (Minusca). Il succède à un autre officier de gendarmerie, le général Roland Zamora.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) a été créée par la résolution 2149 (2104) du Conseil de Sécurité du 10 avril 2014, afin d’instaurer une force d’interposition pour protéger les civils du conflit endémique.

Elle vise également à appuyer la phase de transition politique en restaurant l’autorité de l’État et le maintien de l’intégrité territoriale, notamment à travers des réformes du secteur de sécurité, mais aussi le désarmement, la démobilisation et la réintégration.

Déployant 15 054 personnels (militaires, gendarmes, policiers, personnels civils et volontaires des Nations Unies), la MINUSCA est constituée d’une composante militaire, d’une composante police et de plusieurs directions support.

Un général de gendarmerie à la tête de la mission police

Ce 12 mars, le général de gendarmerie Pascal Champion prend la tête de la composante police ou UNPOL, à l’issue d’un processus de sélection très pointu. Fort d’une expérience similaire, il y a quelques années, en République démocratique du Congo, il succède à ce poste à un autre officier de gendarmerie, le général Roland Zamora, qui avait quitté la mission en juillet 2018.

Directement placé sous la supervision du chef de mission ou Représentant Spécial (actuellement l’ancien ministre sénégalais Mankeur Ndiaye), le général Champion se retrouve ainsi à la tête d’une entité de 2 000 gendarmes et policiers déployés par les différents pays contributeurs, parmi lesquels sept autres gendarmes français de tous grades. Les effectifs sont répartis en douze unités constituées, type escadron de gendarmerie mobile, et 400 individuels.

Une force de 2 000 personnels déployés sur tout le territoire

Conformément à la dernière résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le mandat de la mission Police de la MINUSCA s’articule autour de trois grandes missions : la protection des civils, l’appui opérationnel aux forces de sécurité intérieure et le renforcement des capacités des mêmes policiers et gendarmes.

Principalement implantée à Bangui, la capitale centrafricaine, la mission UNPOL déploie également des détachements dans les régions de Bouar, Bria, Bambari et Kaga Bandoro, ainsi qu’une centaine d’officiers individuels dans onze bureaux de terrain à travers tout le territoire. Elle pilote par ailleurs la Joint Task Force Bangui (JTFB), un dispositif particulier de sécurisation de la capitale.

Présence marquée de la gendarmerie en RCA

Outre l’attaché de sécurité intérieure, le coopérant et les gardes de sécurité de l’ambassade, la gendarmerie nationale française est également présente en RCA au sein d’un détachement militaire national français (prévôts), ainsi qu’au sein de la mission militaire européenne (EUTM), appelée rapidement à évoluer.