Actualités

« Lutter contre la délinquance numérique : enjeux, fraudes, réponses », tel était le thème de la 23e journée Technopolice organisée à la DGGN

Auteur : ST(SI)² - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© D.R.
© Tous droits réservés

Le 5 février, Technopolice a été introduite par le contrôleur général de la police nationale Christophe Fichot, adjoint au chef du ST(SI)², qui a souligné la place prépondérante des nouvelles technologies de sécurité intérieure dans la lutte contre la délinquance numérique.

Mme Jeanne-Marie Prost, déléguée nationale à la lutte contre la fraude au ministère de l'Économie et des Finances, a ouvert la journée en mettant en perspective les enjeux et les réponses à la fraude numérique en lien avec la recherche et les entreprises.

Le début de la matinée a été consacré aux enjeux de la délinquance numérique : panorama des secteurs touchés, anticipation, impact, nouveaux risques et vision de l'industrie. La matinée a ensuite été l’occasion d’aborder les fraudes faisant appel au numérique : attaque par code malveillant, piratage de compte bancaire et sécurité des véhicules connectés.

© Sirpagend - Maj. F. Balsamo

© Tous droits réservés

La journée s’est poursuivie par une présentation des réponses numériques apportées à cette délinquance : méthode proactive de détection des attaquants et liens entre investigation et RGPD. Ont ensuite été évoquées les réponses régaliennes : technologies européennes d'analyse des contenus, plate-forme Thésée de lutte contre les escroqueries, plate-forme Perceval de traitement du contentieux de message suite aux messages de fraudes à la carte bancaire et actualités procédurales face aux fraudes numériques.

Chacune de ces thématiques a fait l’objet d’une approche pluridisciplinaire par les interventions croisées d’entreprises, chercheurs, associations professionnelles, experts, journalistes, magistrats, policiers et gendarmes.

© Sirpagend - Maj. F. Balsamo

© Tous droits réservés

Cet événement axé sur les conséquences de la délinquance numérique, l'évolution des fraudes et les parades mises en œuvre par les autorités publiques et les entreprises pour l’endiguer a réuni 270 participants : policiers, gendarmes, partenaires institutionnels de la sécurité intérieure et représentants des entreprises.

Tant à la tribune que dans la salle et sur les stands, la journée a été l'occasion de rapprochements innovants et opérationnels entre les représentant de la recherche, des entreprises, "jeunes pousses" et grands groupes, et 20 services de sécurité intérieure.

Cette 23e journée Technopolice a été clôturée par M. Thomas Gassilloud, député du Rhône, membre de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, qui a fait le point sur la réponse des pouvoirs publics et les différents projets actuellement à l’étude pour faire face à la délinquance numérique.

Retrouvez l’intégralité des restitutions des tables-rondes, biographies des intervenants et supports de présentation de cette journée sur le site du ST(SI)², dès la semaine prochaine.