Actualités

Séminaire des commandants de compagnie et d’EDSR : le directeur général prône le contact, le lien social et l’innovation

Auteur : la rédaction - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© MDL - F. Garcia
© Tous droits réservés

Jeudi 20 juin, dans le grand amphi de La Sorbonne, le général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, a présidé un séminaire destiné aux actuels et futurs commandants de compagnie de gendarmerie départementale et d’Escadrons départementaux de sécurité routière (EDSR).

À l’occasion du séminaire organisé à La Sorbonne, ce jeudi 20 juin, le directeur général de la gendarmerie nationale a souhaité conforter les actuels et futurs commandants de compagnie de gendarmerie départementale et d’EDSR, exerçant leur deuxième temps de commandement (TC2), dans la responsabilisation de leur action en tant que chefs territoriaux.

Le général Lizurey les a encouragés à prendre des initiatives et à innover. « La gendarmerie est l’Institution qui s’est le plus transformée (…), avant tout pour servir la population que nous sommes chargés de protéger », et dont les besoins ont évolué. Insistant sur le besoin de contact de proximité et de lien social, il a exhorté les commandants de compagnie et d’EDSR à amplifier la fonction contact au sein de leurs unités, rappelant que « le gendarme est un acteur du lien social » et que « la brigade est la brique de base autour de laquelle tout s’organise. » Il a également mis l’accent sur la nécessité d’entretenir le contact avec les élus.

Cette capacité de transformation doit également viser à améliorer la qualité de vie des gendarmes au travail. Pour cela, « il faut une captation sélective du progrès scientifique pour permettre la meilleure évolution opérationnelle. L’évolution n’est pas une remise en cause du travail existant mais une adaptation au besoin », rappelant qu’au-delà de la plus-value des nombreux outils d’aide à la décision, in fine « la décision reste humaine ». Il a par ailleurs souligné la nécessité de faire remonter les bonnes idées du terrain, insistant également sur le devoir d’expérimentation pour faire avancer les choses.

Signalant à ce titre la nécessaire pédagogie devant accompagner ces évolutions, le directeur général a insisté : « La transformation donne du sens quand elle est expliquée et comprise. Il faut être convaincu de son utilité ».

Enfin, il a rappelé que faire avancer les choses, c’est aussi « assurer un commandement empreint d’humanité, éclairé par la concertation ».

Le séminaire s’est poursuivi par quatre séquences d’échanges et retours d’expérience: "Retour sur le mouvement des « Gilets jaunes »" ; "Organisation du service et expériences du terrain" ; "Formation, Waze RH et ChatBot !" ; "La transformation est au cœur de la gendarmerie et le gendarme au cœur de la transformation".

Entièrement enregistré par le CPMGN, il fera l’objet d’une mise en ligne prochaine sur l'intranet gendamerie pour permettre au plus grand nombre de s’y référer.

Cette journée était aussi l’occasion de diffuser le nouveau clip de présentation de la gendarmerie, disponible pour tous ici