Actualités

Vague de sécurité pour l’été à Lacanau

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Photo d'illustration
© Gendarmerie de Gironde

Station balnéaire très prisée, Lacanau (33) accueille de nombreux touristes durant la saison. Pour assurer leur sécurité tout au long de l’été et notamment à l’occasion des différents événements programmés sur la côte, la compagnie de gendarmerie de Lesparre-Médoc met en place un dispositif renforcé.

Le paysage peut laisser rêveur mais ce ne sont pas encore les vacances pour les gendarmes engagés sur le littoral médocain. Au-delà des touristes venus apprécier les plages et le soleil, les militaires sont plus que jamais « sur le pont » quand arrivent les festivités de l’été et notamment le « Lacanau pro », compétition internationale de surf ponctuée par la fête de la mer le 15 août.

Plusieurs dizaines de milliers de spectateurs sont venues en effet, entre le 11 et le 18 août, admirer les surfeurs venus du monde entier à Lacanau. À cette occasion, les gendarmes de la compagnie de Lesparre-Médoc se sont coordonnés avec les agents de sécurité privée, les policiers municipaux, et les militaires engagés dans l’opération sentinelle pour assurer une présence maximale de forces de sécurité aux abords de la manifestation. Plus de 15 000 personnes étaient présentes au plus fort de l’événement.

En parallèle de l’événement sportif, la fête de la mer a eu lieu le jour de L’Assomption. Traditionnel hommage aux navigateurs disparus en mer, celle-ci comportait notamment la célébration d’une messe en plein air face à l’océan. Par la suite, les surfeurs et les maîtres-nageurs sauveteurs se sont mis à l’eau pour porter au large une gerbe de fleurs amenée par l’hélicoptère Dragon 33 de la sécurité civile. Le soir, un bal populaire était organisé ponctué d’un feu d’artifice lancé au-dessus de l’océan.

Encadrant la manifestation, les gendarmes de la brigade territoriale de Lacanau-ville et ceux du poste provisoire de Lacanau-océan ont multiplié les patrouilles pédestres pour prévenir tout trouble à l’ordre public.

Ils ont également pu compter sur le renfort de réservistes et de gendarmes mobiles engagés en détachement de surveillance et d’intervention (DSI). Ces derniers ont notamment assuré des surveillances discrètes, en tenue civile, pour prévenir tout risque d’agression ou d’attentat.

Les gendarmes de la brigade motorisée de Lesparre étaient, quant à eux, chargés du contrôle des flux, en coordination avec la police municipale.

Grâce à cet important déploiement de sécurité, « aucun phénomène de délinquance particulier n’a été à déplorer sur la semaine » signale la cheffe d’escadron JONCOUR commandant la compagnie de Lesparre-Médoc.