Des U.S. Marines en exercice au CNEFG de Saint-Astier

auteur : le capitaine Éric Costa - publié le
© CABCOM CNEFG

Une section du Corps des Marines américains a participé, vendredi 24 janvier, à un exercice organisé au sein du Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie, à Saint-Astier. Son objectif : développer l’interopérabilité entre cette branche des forces armées américaines et les forces de gendarmerie, dans le cadre d’une gestion de crise à caractère international.

Vendredi 24 janvier dernier, une section du corps des Marines américains (USMC), les Escadrons de gendarmerie mobile (EGM) de Blois et de Guéret ainsi qu’un détachement de Véhicules blindés de la gendarmerie (VBG) du groupement blindé de gendarmerie mobile de Versailles-Satory ont participé à un exercice conjoint, baptisé Buffalo, organisé au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG), de Saint-Astier.

Cet exercice, le 8e réalisé à Saint-Astier entre des EGM et des Marines, s’est déroulé en présence de l'attaché de défense USMC auprès de l'ambassade américaine à Paris ainsi que d'un détachement de Marines de la base Moron de la Frontera (Espagne), dont leur commandante, la colonelle Denise Mull.

Interopérabilité des forces

L'objectif de cet exercice était de développer l'interopérabilité entre les unités françaises et américaines lors de la gestion d'une crise sur des théâtres d'opérations extérieures, notamment lors des missions de protection d'ambassades et d'évacuation de ressortissants.

Les Marines s’intéressent d’ailleurs, depuis un peu plus de cinq ans, à l’expertise développée par la gendarmerie mobile dans le domaine du maintien de l’ordre lors d'opérations d'évacuation de ressortissants.

Cette section de Marines en particulier, appelée Special Purpose Marine Air-Ground Task Force - Crisis Response – Africa, fait partie d'une force prépositionnée en Europe et a pour mission particulière la protection des personnes et des biens américains sur le continent africain.

 

Cohésion et rusticité

Afin d’aborder au mieux l’exercice Buffalo, les militaires américains avaient préalablement suivi une semaine de formation à la gestion démocratique des foules, dispensée par deux instructeurs du CNEFG. Cette préparation, qui s’est déroulée fin décembre 2019 sur la base américaine de Moron de la Frontera, avait également pour objectif de développer l’esprit de cohésion et le dépassement de soi.