Actualités

Déconfinement : reprendre la route en toute sérénité

auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Photo d'illustration
© D.R.

Alors que, depuis lundi 11 mai, chacun peut de nouveau sortir de chez lui, il s’agit de ré-adopter les bonnes habitudes du parfait conducteur et de choyer son moyen de transport avant de repartir sur les routes.

C’est officiel : l’heure du déconfinement est arrivée ! Chacun va pouvoir reprendre progressivement le chemin du travail, de l’école ou de la balade du dimanche. Mais même si l’expression veut que « faire du vélo, ça ne s’oublie pas », il convient d’être prudent à différents égards et ce, quel que soit son véhicule !

Fin de course

Vous étiez peut être trop occupés à réaliser des origamis ou une nouvelle recette de cheesecake pendant le confinement, mais de nombreux excès de vitesse ont été constatés durant cette période. Si le trafic a fortement diminué et que le nombre de morts sur la route a chuté de près de 40 % en mars par rapport à l’année dernière, certains en ont néanmoins profité pour jouer à Mario Kart sur les différents axes du territoire !

COVID-19 : les EDSR traquent les fous du volant

Confinement oblige, les axes routiers sont assez déserts, et certains, se croyant seuls au monde, ne respectent plus les limitations de vitesse. Heure..

Lire la suite...

Entre le 30 mars et le 5 avril dernier, les radars ont ainsi enregistré une augmentation de 12 % s’agissant des grands excès de vitesse (plus de 50 km/h au dessus de la limite autorisée) par rapport à la semaine précédent le confinement. Par ailleurs, en pleine crise sanitaire, les hôpitaux ont aussi dû gérer une augmentation des admissions liées aux accidents de la route !

Appel à la vigilance

« Beaucoup d'automobilistes ont pris plus de liberté sur des axes beaucoup moins fréquentés. Le risque, maintenant, c'est que ces mauvaises habitudes perdurent, et que ces conducteurs croisent le chemin de ceux qui vont reprendre la route après quelques semaines sans pratique », a expliqué le colonel Laurent Collorig, chef de l’unité de coordination de lutte contre l'insécurité routière auprès du ministère de l'Intérieur, dans le journal Le Parisien.

Aussi, un seul slogan est à retenir à l'heure du déconfinement : gardez vos distances ! Tout comme il faut rester prudent et respecter les gestes barrières face au virus, la Sécurité routière fait appel à la vigilance des conducteurs et insiste sur le respect des distances de sécurité à travers une nouvelle campagne de prévention.

L’organisme incite également la population à faire attention au nouveau monde routier qui se dessine autour d’elle, notamment en ville. En effet, l’emploi du vélo ou de la trottinette électrique se développe à vitesse éclair ! Si ces engins permettent d’éviter les transports en commun durant la crise sanitaire, les utilisateurs novices ne savent pas toujours emprunter les voies propices et ne disposent pas forcément des équipements de visibilité adaptés pour éviter le danger.

Avant de prendre la route

Après plusieurs semaines enfermé à la maison, vous êtes devenu maître dans l’art de la méditation et ne comptez pas appuyer sur le champignon ? Tant mieux, mais cela ne suffit pas !

Avant que vous avaliez de nouveau les kilomètres (100 maximum sauf motif impérieux), le site de la Sécurité routière dispense quelques conseils bien avisés en fonction de votre mode de transport. Il convient notamment de réviser l’état de son véhicule, de s’équiper correctement pour être bien protégé et visible, de reprendre la conduite en douceur, en restant très attentif et en empruntant les voies adaptées, mais aussi, après cette longue période de confinement, de lâcher enfin son téléphone le temps du trajet !

Par ailleurs, pour les amoureux de belles mécaniques, des journées de « reprise du guidon » sont organisées un peu partout en France, par les préfectures et les Escadrons départementaux de sécurité routière (EDSR) de la gendarmerie. Ayant lieu chaque année avec l’arrivée des beaux jours, ces sessions gratuites permettent de se remettre en selle, en adoptant les bons réflexes dispensés par les gendarmes motocyclistes. Pour y assister, il suffit de s’inscrire en amont ; ces rendez-vous étant annoncés sur les réseaux sociaux des groupements ainsi que dans les médias locaux. L’EDSR de Gironde donne, par exemple, rendez-vous les 16 et 17 mai prochains, tandis que la préfecture de Seine-et-Marne propose des sessions le 10 et le 25 juin.