Actualités

La COVID-BOX, une illustration de l'innovation en temps de crise

Auteur : Sirpa gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
Installation des deux COVID-Box à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, en juillet dernier.
© IRCGN

Au printemps dernier, grâce au partenariat entre la gendarmerie nationale et l'industriel français TRACIP, les experts de l'IRCGN ont conçu et produit, en moins de six semaines, deux laboratoires itinérants. À peine sortis d'usine, ces modules, autonomes, prêts à l’emploi et facilement transportables, ont été employés dès le mois de juillet sur le site de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, afin de conduire les analyses COVID.

Pour répondre présent face à cette crise sanitaire et apporter leur soutien au monde médical en matière d'analyse des tests COVID, les experts généticiens de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont su transformer leurs protocoles d'analyses pour traquer spécifiquement l'ARN du virus au lieu de l'ADN des criminels ou des victimes de catastrophes. Le laboratoire mobile de l'IRCGN a ainsi pu être déployé dès le mois de mars à l'hôpital de Garches (92), où plus de 12 000 analyses ont été réalisées.

Parallèlement à ce déploiement opérationnel, face à l'ampleur de la crise et des besoins en termes d'analyses, ces mêmes experts ont très vite travaillé au développement d'un nouvel outil adapté à ces circonstances hors norme : la COVID-BOX.

Deux COVID-BOX conçues et produites en à peine six semaines

Le projet consiste en la conception et l’équipement de laboratoires itinérants, modulaires, autonomes, prêts à l’emploi et facilement transportables par voie routière, maritime et aérienne. L'objectif est de pouvoir répondre à des situations d’urgence sanitaire, nécessitant la réalisation d’analyses de biologie moléculaire à haut débit pour la détection de virus infectieux pour l’Homme.

En seulement six semaines, grâce au partenariat entre la gendarmerie nationale et l'industriel français TRACIP, deux COVID-BOX ont ainsi été conçues et produites. Dès leur sortie d'usine, au mois de juillet 2020, elles ont pu être déployées sur le site de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, lors de la relance du transport aérien.

Au printemps dernier, grâce au partenariat entre la gendarmerie nationale et l'industriel français TRACIP, les experts de l'IRCGN ont conçu et produit, en moins de six semaines, deux laboratoires itinérants.

© Sirpa Gend

Jusqu'à 500 analyses par jour et par COVID-BOX

Constitué d’une unité élémentaire de base, transportée sous la forme d'un container compact et dépliable rapidement pour former un espace de travail d'une vingtaine de mètres carrés, ce laboratoire itinérant, répondant aux normes en vigueur dans les laboratoires d'analyses, peut être implanté en n’importe quel lieu du territoire français en moins de deux heures.

En capacité de réaliser jusqu'à 500 analyses par jour, une COVID-BOX peut s’interconnecter à une autre unité élémentaire identique, de manière à augmenter la capacité d’analyse sur un même site pour atteindre 1 000 analyses par jour, et ainsi mieux s'adapter aux besoins. Ces unités sont également dissociables en quelques minutes, de manière à pouvoir être rapidement réarticulées sur d’autres sites si nécessaire.

Cette nouvelle génération de laboratoires itinérants développés par l'IRCGN permet ainsi de réaliser des analyses génétiques à plus haut débit que le laboratoire mobile ADN de l'Institut, autre innovation brevetée, déjà utilisée sur une dizaine de missions opérationnelles.

Conçue pour accueillir les différentes disciplines de la criminalistique

La COVID-BOX a par ailleurs été conçue pour accueillir un large panel de disciplines de la criminalistique, telles que la recherche d'empreintes digitales, l'expertise odontologique ou encore la médecine légale.

En association avec le laboratoire mobile ADN, les deux box actuellement opérationnelles constituent ainsi un plateau itinérant pluridisciplinaire de criminalistique et une véritable extension du laboratoire de l'IRCGN, mobilisable en tout temps et tout lieu en fonction des besoins.

Financé par l’Agence de l’innovation de Défense (AID), le développement de la COVID-BOX a une nouvelle fois démontré la capacité d'innovation, d'adaptabilité, de projection opérationnelle sous court délai et de résilience des militaires de la gendarmerie scientifique au service des Français ; des valeurs garantes de la réussite de ce projet.