La journée nationale des Phénix met à l’honneur la reconstruction par le sport

auteur : le commandant Céline Morin - publié le
© SIRPAG - GND F. Garcia

Destinée à mettre à l’honneur la capacité de résilience des femmes et des hommes blessés en service et malades, engagés dans un parcours de reconstruction par le sport, la 3e journée « reconstruction par le sport et reconnaissance institutionnelle » des Phénix, organisée par le bureau de l’action sociale, s’est déroulée ce jeudi 6 février, à la direction générale de la gendarmerie, en présence des familles des militaires.

Comme chaque année, depuis trois ans maintenant, la direction générale de la gendarmerie nationale a accueilli, ce jeudi 6 février, la journée nationale des Phénix.

À l’initiative du Bureau de l’action sociale (BAS) de la gendarmerie, elle a réuni les blessés en service et les malades, engagés durant l'année 2019 à suivre un parcours ou un stage de reconstruction, éligible dans le nouveau dispositif spécifique du collectif des Phénix de la gendarmerie nationale, notamment via le challenge national multisports interarmées « Ad Victoriam » et le stage annuel gendarmerie « Ad refectio blessés et familles », qui a lieu deux fois par an.

Ils étaient ainsi 49 cette année, venus de toute la France, accompagnés des membres de leur famille.

Tués et blessés en mission : une priorité pour la gendarmerie nationale

Cette année, lors du défilé du 14 juillet, l’attention portée aux blessés par les forces armées a été mise à l'honneur. L'occasion de mettre en lumiè..

Lire la suite...

Organisé par le Capitaine (CNE) Thierry Rousseaux, chargé de projet reconstruction par le sport de la DGGN, ce troisième rendez-vous a été ouvert par le Général de corps d’armée (GCA) Armando De Oliveira, Directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale (DPMGN).

« Cette journée est pour nous un moment absolument majeur. Elle nous permet collectivement de vous exprimer à nouveau notre soutien, notre solidarité et notre admiration. Elle nous permet aussi de vous mettre à l’honneur pour saluer avec beaucoup de respect et d’humilité, votre courage, celui de vos familles, ainsi que vos capacités de résilience, maître mot de cette journée, a-t-il déclaré, avant de souligner également les nombreuses performances athlétiques et les succès acquis lors des différentes compétitions nationales et internationales, que ce soient les jeux mondiaux militaires, les Invictus games ou encore le challenge interarmées Ad Victoriam.

« Les valeurs que vous incarnez nous obligent, dans un contexte marqué par l’augmentation des tensions sociétales et des violences commises à l’égard des forces de l’ordre, a poursuivi le GCA De Oliveira, rappelant qu’en 2019, la gendarmerie a enregistré 8 230 blessés, soit une augmentation de 11 % par rapport à l’année précédente, dont 2 309 du fait d’une agression physique. « Toutes les heures, un gendarme doit faire face à un refus d’obtempérer. »

« Cette journée est pour nous un moment absolument majeur. Elle nous permet collectivement de vous exprimer à nouveau notre soutien, notre solidarité et notre admiration. Elle nous permet aussi de vous mettre à l’honneur pour saluer avec beaucoup de respect et d’humilité, votre courage, celui de vos familles, ainsi que vos capacités de résilience, maître mot de cette journée, a déclaré le directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale.« Cette journée est pour nous un moment absolument majeur. Elle nous permet collectivement de vous exprimer à nouveau notre soutien, notre solidarité et notre admiration. Elle nous permet aussi de vous mettre à l’honneur pour saluer avec beaucoup de respect et d’humilité, votre courage, celui de vos familles, ainsi que vos capacités de résilience, maître mot de cette journée, a déclaré le directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale.
« Cette journée est pour nous un moment absolument majeur. Elle nous permet collectivement de vous exprimer à nouveau notre soutien, notre solidarité et notre admiration. Elle nous permet aussi de vous mettre à l’honneur pour saluer avec beaucoup de respect et d’humilité, votre courage, celui de vos familles, ainsi que vos capacités de résilience, maître mot de cette journée, a déclaré le directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale.GND F. Garcia

Politique sociale du quotidien et création d’une mission d’accompagnement du handicap

Abordant la politique de suivi et d’accompagnement des blessés de la gendarmerie, « qui découle de nos valeurs d’entraide et de solidarité, véritables marqueurs de l’identité de la gendarmerie », le DPMGN a mis en avant la pertinence de « notre approche globale, qui se veut la plus complète possible sur les plans statutaire, médical, et en matière d’accompagnement social. »

Bien conscient des difficultés que les blessés continuent de rencontrer pour faire reconnaître leur situation et bénéficier de leurs droits auprès des différentes administrations, le GCA De Oliveira a reconnu devoir aller plus loin. « C’est le sens des projets que nous conduisons en ce moment dans le cadre de la transformation R.H », a-t-il expliqué, annonçant à cette occasion deux projets forts : le développement du système d’accompagnement à travers la mise en œuvre d’une véritable Politique sociale du quotidien, ou PSQ R.H., et la création, dans les prochains mois, d’une mission d’accompagnement du handicap.

« Nous devons cette attention à nos gendarmes, pour qu’ils puissent continuer à s’engager en confiance, dans le contexte difficile que j’ai rappelé et dont vous représentez, par le sacrifice que vous avez consenti, la noblesse de servir pour protéger nos concitoyens », a insisté le DPMGN, avant d’adresser ses chaleureux remerciements et sa reconnaissance au CNE Thierry Rousseaux, dont c’était la dernière journée des Phénix : « Votre personnalité, votre force de conviction, votre engagement constant auprès des blessés et des familles ont largement contribué à la réussite de ce dispositif de reconstruction des blessés par le sport. Vous en avez été la véritable cheville ouvrière, vous en êtes même la colonne vertébrale. »

Le GCA De Oliveira n’a pas manqué d’adresser ses remerciements à l’ensemble des acteurs, qu’ils soient au sein de la gendarmerie (BAS, psychologues cliniciens) ou au sein de la communauté militaire (Service de santé des armées, Centre national des sports de la Défense), ainsi que les partenaires proches, comme la Fondation maison de la gendarmerie et la Caisse nationale du gendarme (CNG), pour leur accompagnement, leur aide et leur soutien, clés du succès de ce dispositif.

Une journée riche en témoignages

De nombreux témoignages, souvent poignants, de blessés et de leurs conjoints, ont marqué cette journée.De nombreux témoignages, souvent poignants, de blessés et de leurs conjoints, ont marqué cette journée.
De nombreux témoignages, souvent poignants, de blessés et de leurs conjoints, ont marqué cette journée. GND F. Garcia

Cette journée a ensuite permis de dresser le bilan de l’année écoulée et, surtout, de rappeler l’ensemble des mesures mises en œuvre par le bureau de l’action sociale à destination des gendarmes blessés, avec la contribution d’autres acteurs de l’Institution, tels que les psychologues cliniciens, ou liés au monde militaire. La projection d’un film a également permis de toucher très concrètement du doigt le déroulement des stages « Ad refectio blessés et familles ».

Cette présentation a été étayée, au fil de la journée, par plusieurs témoignages, souvent poignants, de blessés et de leurs conjoints, qui ont raconté leur expérience, ainsi que par les interventions de psychologues cliniciens et d’un moniteur en Entraînement physique militaire et sportif (EPMS) spécialisé Reconstruction blessure et sports (RBS).

Une conférence donnée par le Pr Hubert Ripoll, psychologue du sport, spécialiste en neurosciences, écrivain, créateur du 1er laboratoire français de psychologie cognitive appliquée au sport et ancien président de la société française de psychologie, a également permis d’apporter un autre regard sur « la résilience par le sport ».

Le sport à visée « thérapeutique et sociale »

Le dispositif proposé par le Bureau de l’action sociale (BAS) de la direction générale de la gendarmerie a pour objectif d’améliorer le soutien et l’..

Lire la suite...

Cette journée des Phénix a également été l’occasion de lancer l’opération « bracelets solidaires », dont l’objectif est de sensibiliser, pendant 160 jours, les personnels aux conséquences de la blessure et de renforcer ainsi la solidarité au travers de dons au profit de la Fondation Maison de la gendarmerie, mécène principal au sein de l’Institution de la reconstruction par le sport, avec la contribution de la CNG, qui a également présenté son action en matière de RBS.

Enfin, le bureau de l’action sociale a présenté le nouveau maillage territorial national des référents sport-blessés, qui permettra de développer un accompagnement décentralisé. Fruit d’un travail de près de quatre ans, ce maillage national est quasiment soclé. Reste à définir de manière pragmatique l’étendue des actions de ces moniteurs de sport spécialisés, qui auront pour missions d’être de véritables relais de la direction générale et mais aussi une force de proposition en tant qu’ambassadeurs du dispositif RBS.

Remise de récompenses

Au cours de la journée, plusieurs récompenses ont été remises, dont le Phénix international aux médaillés et sélectionnés en équipe de France pour les Jeux mondiaux militaires d’été 2019 en Chine, décerné par le directeur général de la gendarmerie nationale.Au cours de la journée, plusieurs récompenses ont été remises, dont le Phénix international aux médaillés et sélectionnés en équipe de France pour les Jeux mondiaux militaires d’été 2019 en Chine, décerné par le directeur général de la gendarmerie nationale.
Au cours de la journée, plusieurs récompenses ont été remises, dont le Phénix international aux médaillés et sélectionnés en équipe de France pour les Jeux mondiaux militaires d’été 2019 en Chine, décerné par le directeur général de la gendarmerie nationale.GND F. Garcia

Au cours de la journée, plusieurs récompenses ont été remises, dont le Phénix international aux médaillés et sélectionnés en équipe de France pour les Jeux mondiaux militaires d’été 2019 en Chine (adjudant-chef Maurille A., adjudant Fabian F., maréchale des logis-chef Catherine D. et adjudant-chef Raphaël P.) et le Phénix de l’engagement aux moniteurs référents sport-blessés, composant le maillage territorial national en cours de développement (adjudant-chef Dominique Turpin - adjudant-chef Fabrice Roux - adjudant François Nicolas - maréchal des logis-chef Stéphane Le Friec – gendarme Nicolas Kuntz et gendarme Samuel Nobilet). Ces deux Phénix ont été décernés conjointement par le général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale, et le GCA De Oliveira.

Le Phénix de l’engagement à été remis aux moniteurs référents sport-blessés, composant le maillage territorial national en cours de développement.Le Phénix de l’engagement à été remis aux moniteurs référents sport-blessés, composant le maillage territorial national en cours de développement.
Le Phénix de l’engagement a été remis aux moniteurs référents sport-blessés, composant le maillage territorial national en cours de développement.GND F. Garcia

Tous les blessés et malades présents ont par ailleurs reçu le Phénix de la résilience des mains des différentes autorités présentes.

Enfin, la coupe du collectif Phénix 2019 est revenue à l’adjudante Émilie T.-B.

En conclusion de cette journée, le directeur général d’armée Christian Rodriguez a tenu à faire part de sa fierté à l’ensemble des gendarmes blessés, de leur famille, qui traverse à leurs côtés ces moments difficiles, ainsi qu’aux acteurs institutionnels qui les accompagnent tout au long du chemin : « Nous vous sommes redevables et nous nous devons de vous aider et de vous accompagner. Je veux que chaque gendarme se sente bien dans sa situation personnelle. Je suis fier de vous. Soyez le aussi ! »

Invictus Games : une première victoire sur la blessure !

Pour leur quatrième édition, les Invictus Games investissent Sydney, en Australie. Du 20 au 27 octobre, 24 militaires blessés, vétérans et civils du m..

Lire la suite...