Actualités

La major Mélanie Lemée reçoit les honneurs militaires

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et le directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez, rendent hommage à la major Mélanie Lemée.Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et le directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez, rendent hommage à la major Mélanie Lemée.
Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et le directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez, rendent hommage à la major Mélanie Lemée.
© GEND/SIRPA/F.GARCIA
Une cérémonie en l’honneur de Mélanie Lemée s’est déroulée, ce jeudi 9 juillet, à Mérignac, au siège de la région de gendarmerie Nouvelle-Aquitaine, présidée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et en présence du directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez.

L’émotion était grande, jeudi 9 juillet, à la caserne Battesti de Mérignac (33), où les honneurs militaires étaient rendus à Mélanie Lemée. Cette gendarme est décédée, le 4 juillet dernier, à Port-Saint-Marie dans le Lot-et-Garonne, après avoir été percutée par un automobiliste voulant éviter le dispositif d’interception sur lequel elle était engagée.

Sa famille et ses collègues étaient réunis pour se recueillir autour du cercueil et écouter l’éloge funèbre qui a retracé la vie et la carrière de la gendarme, promue au grade de major à titre posthume.

Jeune femme positive, gendarme passionnée

Entrée en gendarmerie en 2014, Mélanie avait rejoint l’école de sous-officiers de Tulle en 2015, avant d’être affectée à la brigade de proximité d’Aiguillon le 4 juillet 2016. Âgée de 25 ans, elle était célibataire. Ses collègues la décrivent comme une jeune femme curieuse, positive, pleine d’entrain et d’humour, et une gendarme passionnée, loyale, très investie dans sa fonction. Elle venait d’ailleurs de réussir le concours OPJ. Mélanie était aussi une grande sportive, judokate accomplie, membre de l’équipe de France militaire de judo où sa gentillesse faisait l’unanimité.

Dans son éloge funèbre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a rappelé le sens de l’engagement  des militaires :  « La France a besoin des gendarmes à chaque instant, a-t-il déclaré. Votre engagement n'est pas vain. Mélanie Lemée a vécu cet engagement avec énergie. Elle bénéficiait de la confiance absolue de son commandement. Elle suscite notre admiration, celle de toute une Nation. » S’adressant à la gendarme, il a ajouté avec émotion : « Mélanie Lemée, c’est la France qui s’incline devant vous et vous rend hommage ! »

 

 

Le ministre de l’Intérieur s’était déjà rendu, mardi dans la soirée, à Port-Sainte-Marie, pour soutenir les militaires engagés le soir du drame.

 

Le ministre de l’Intérieur en déplacement à Port-Sainte-Marie

Pour son premier déplacement dans une unité de gendarmerie, le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu mardi dans la soirée à l..

Lire la suite...

Mélanie Lemée a été nommée au grade de chevalier de l’ordre de la légion d’honneur et la médaille militaire lui a été concédée. Elle a aussi été citée à l'ordre de la gendarmerie. Le directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez, lui a attribué la médaille de la gendarmerie nationale, avec palme de bronze. La médaille d’or de la sécurité intérieure lui a également été décernée.
 
Ses obsèques se dérouleront le 13 juillet à 14h en l’église Notre-Dame-de-l'Assomption à La Ferté-Macé.