Actualités

Le ministre de l’Intérieur en déplacement à Port-Sainte-Marie

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, accompagné du général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale, à la brigade de proximité de Port-Sainte-Marie, dans le Lot-et-Garonne.
© GGD47

Pour son premier déplacement dans une unité de gendarmerie, le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu mardi dans la soirée à la brigade de proximité de Port-Sainte-Marie, dans le Lot-et-Garonne, accompagné du général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale.

Au lendemain de sa nomination comme ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a tenu à consacrer son premier déplacement en province aux gendarmes du groupement de gendarmerie départementale du Lot-et-Garonne, durement touchés par le décès en service de la gendarme Mélanie Lemée (élevée au grade de major à titre posthume), dans la soirée du samedi 4 juillet. La militaire, qui était affectée à la brigade de proximité d'Aiguillon, avait été violemment percutée sur un dispositif d'interception mis en place par son unité à hauteur de Port-Sainte-Marie.

Le ministre de l’Intérieur a souhaité par cette visite apporter son soutien aux gendarmes engagés au moment des faits, ainsi qu’à tous les militaires de la Communauté de brigades (COB) d’Aiguillon. « Aujourd'hui, c'est le temps du deuil, a déclaré Gérald Darmanin. Je suis venu dire à l'ensemble des gendarmes de ce département, et finalement à l'ensemble de la gendarmerie nationale, que nous sommes touchés par ce drame. Rien ne justifie qu'une jeune femme qui sert la République au quotidien connaisse ce sort. »

Gérald Darmanin était accompagné par le général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Jean-Pierre Michel, commandant de la Région de gendarmerie d’Aquitaine, la préfète du département, Béatrice Lagarde, ainsi que par plusieurs élus. Tous sont venus témoigner que la douleur des gendarmes était aussi celle de la Nation.

Dans un premier temps, le commandant de groupement, le colonel Laurent Villieras, et le chef du détachement de la S.R. de Bordeaux à Agen, le lieutenant-colonel Philippe Grignion-Saltiel, ont exposé de manière précise les faits qui ont conduit au drame du 4 juillet. Puis, le ministre et le Directeur général ont rencontré l’ensemble des personnels engagés ce soir là : les militaires de la COB d’Aiguillon, du DGE (Dispositif de gestion des événements), les deux techniciens en identification criminelle qui ont réalisé les premières constatations sur les lieux, des militaires du peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) et de la brigade de recherches d’Agen, ainsi que de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR).

La visite était empreinte d’une grande émotion. Après le départ du ministre de l’Intérieur, un temps d’échange a permis aux gendarmes de l’unité et du groupement, fortement marqués par ce drame, d’aborder de nombreux sujets avec le directeur général et le commandant de région.

Les honneurs militaires seront rendus à Mélanie Lemée ce jeudi 9 juillet à 10h30 à la caserne de Mérignac, au cours de laquelle le ministre de l’Intérieur et le directeur général de la gendarmerie nationale rencontreront la famille endeuillée.