Actualités

Passation de commandement de la Force de gendarmerie européenne

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© GND Florian Garcia

Ce mercredi 9 décembre, après avoir présenté en visioconférence le bilan de sa présidence lors du Comité interministériel de haut-niveau de la force de gendarmerie européenne, la gendarmerie nationale a transmis le commandement de la FGE à la gendarmerie militaire polonaise pour l’année 2021.

Sous la présidence du général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie, en présence d’un haut représentant du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et de la future présidence polonaise, la réunion du CIMIN (comité interministériel de haut-niveau) de la Force de gendarmerie européenne (FGE), marquant la fin de la présidence française assurée par la gendarmerie tout au long de l’année 2020, s’est déroulée ce mercredi 9 décembre, en visioconférence.

L’occasion pour la gendarmerie d’exposer le bilan de son exercice, avant d’animer la réunion des directeurs généraux et des hauts représentants des États Membres, partenaires et observateurs, puis de transmettre officiellement la présidence de la FGE à la gendarmerie militaire polonaise, représentée par le colonel Marek Kurkowicz, attaché de défense à Paris.

Objectif 2020 : accentuer l’opérationnalisation de la FGE

Après avoir renouvelé l’intérêt porté par la gendarmerie à la FGE, le major général a laissé la parole aux officiers du Commandement de la gendarmerie pour les missions extérieures (CGMEX) afin d'aborder les axes d’efforts poursuivis tout au long de l’année et les actions accomplies sous la présidence française.

Au regard du contexte sanitaire en Europe, de nombreux événements ont dû être adaptés afin de pouvoir se dérouler dans les meilleures conditions, mais dans leur grande majorité tous ont pu être maintenus.

© GEND/SIRPA/F.GARCIA

Cette réunion du CIMIN a ainsi permis à la présidence française de rappeler ses objectifs, par ailleurs validés par le MEAE : accentuer l’opérationnalisation de la FGE, à travers la rénovation de sa doctrine ; affirmer la capacité de projection de son état-major permanent ; améliorer ses capacités de déploiement en zone francophone ; et, enfin, renforcer son rayonnement auprès des instances européennes et des organisations internationales.

Projection d’une unité mobile au Mali

Des avancées majeures ont été accomplies sur ces quatre axes, en particulier en matière de capacités de déploiement. Face à la dégradation de la situation sécuritaire dans la zone du centre Mali, et afin de fournir un appui aux Forces de sécurité intérieure (FSI) maliennes, une unité mobile de formation, conseil et accompagnement, sans prérogative exécutive, est ainsi venue renforcer la mission EUCAP Sahel Mali depuis quelques mois. Ce déploiement a pour objectif d’opérationnaliser des unités de la gendarmerie et de la garde nationale maliennes, affectées dans les pôles sécurisés de développement et de gouvernance (au nombre de 20 actuellement).

Placée sous bannière de la FGE, cette unité mobile, à laquelle la gendarmerie a pris une part prépondérante en fournissant 19 personnels sur les 20 déployés, assure principalement une mission de formation des FSI maliennes par des experts/formateurs, dans différents domaines. Cette mission comprend un groupe de protection, dont la mission est de sécuriser l’engagement des formateurs sur le terrain.


© CPMGN

Face à l’accélération du déploiement de cette unité mobile, il a parallèlement été décidé de transformer le traditionnel stage annuel EGEX en stage de pré-déploiement de type HEAT.

Au-delà de ces résultats, la présidence a également vu sa réactivité saluée pour la mise en œuvre de processus de travail innovants et efficaces, à l’instar de la dématérialisation, permettant de poursuivre un travail en souplesse malgré la crise sanitaire. Une solution résiliente désormais éprouvée, qui pourrait tout à fait être appliquée à l’avenir, hors crise sanitaire, pour réunir les membres du CIMIN en situation d’urgence avérée.

Plus d'informations sur le site de la FGE.

La Force de gendarmerie européenne : une organisation méconnue mais omniprésente

Créée en 2004, la FGE est une organisation dédiée à la gestion des crises extérieures. Malgré sa présence en Afghanistan, au Mali et dans le reste du..

Lire la suite...