Actualités

Reconfinement : les centres opérationnels de la gendarmerie submergés d’appels

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GEND/SIRPA/F.GARCIA

À la suite du reconfinement annoncé par le président de la République, mercredi 28 octobre, le nombre d’appels dans les différents centres opérationnels de la gendarmerie a explosé ces dernières 48 heures. Retour sur les différentes sources d’informations mises à disposition par le Gouvernement.

Face à l’arrivée d’une deuxième vague de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 28 octobre, que le gouvernement allait recourir à un confinement semblable à de celui du printemps dernier, et ce a minima jusqu’au 1er décembre, mais avec néanmoins certaines différences. Problème : les modalités restaient à définir après le discours du président de la République et les questions ont afflué dans les divers Centres opérationnels et de renseignement (CORG) de la gendarmerie nationale.

200 appels de plus que d’habitude ont été enregistrés par le CORG de l’Indre, 30 % d’appels supplémentaires pour celui de Haute-Vienne, 1 200 appels au total pour les gendarmes de Haute-Garonne ! Les questions ont porté notamment sur le maintien du couvre-feu à quelques heures du reconfinement, sur les déménagements, la possibilité d’aller au cimetière à l’approche de la Toussaint, etc.

Afin de ne pas engorger ces plateformes téléphoniques dédiées avant tout aux urgences, les gendarmes rappellent que bon nombre d’informations sur sont d’ores et déjà disponibles sur le site Internet du gouvernement. En outre, un numéro vert opérationnel 24heures/24 a été mis en place pour répondre à toutes les questions non médicales à propos du coronavirus et des mesures instituées : 0 800 130 000. Enfin, les attestations nécessaires aux déplacements dérogatoires sont téléchargeables sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application TousAntiCovid.