Actualités

#RépondrePrésent : les gendarmes du Bas-Rhin épaulent les dentistes

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Les bénéficiaires ont été convoqués de manière échelonnée, par ordre alphabétique, afin de faciliter le déroulement de cette opération.Les bénéficiaires ont été convoqués de manière échelonnée, par ordre alphabétique, afin de faciliter le déroulement de cette opération.
Les bénéficiaires ont été convoqués de manière échelonnée, par ordre alphabétique, afin de faciliter le déroulement de cette opération.
© Tous droits réservés

À la suite d’une demande de l’ordre des chirurgiens-dentistes, les gendarmes du groupement de gendarmerie départementale du Bas-Rhin ont orchestré une grande manœuvre de distribution de matériels de protection, au profit des praticiens qui reprenaient leur activité le 11 mai.

L’opération a été baptisée Apolline, du nom de la sainte patronne des dentistes, celle que l’on peut invoquer contre les maux de dents (c’est bon à savoir). À l’origine, il y avait une demande officielle du conseil départemental de l’ordre national des chirurgiens-dentistes, sollicitant la préfecture du Bas-Rhin, pour bénéficier d’un soutien logistique. L'objectif : assurer à l’ensemble des praticiens du département de pouvoir bénéficier d’un lot de matériels de protection, dans la perspective de la reprise de leur activité professionnelle à partir du lundi 11 mai. 

« La préfecture a sollicité les services de la police, des armées et de la gendarmerie pour répondre à cette demande, explique le colonel Alexandre Korsakoff, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale du Bas-Rhin. Après réflexion et avec l’accord du général Marc Clerc, commandant de groupement, nous avons proposé de prendre totalement à notre compte cette manœuvre, en coordination avec le conseil de l’ordre, afin de la simplifier et qu'il n'y ait donc qu'un seul interlocuteur. Cela permettait d'utiliser au mieux notre maillage territorial par rapport à l'organisation départementale des chirurgiens-dentistes, et l’opération s’inscrivait parfaitement dans le cadre de l'opération #RépondrePrésent. »

Une distribution sous la forme d’un « drive »

L’approvisionnement des unités s’est déroulé le 7 mai. Les matériels de protection, conditionnés dans un sac poubelle de 50 litres par praticien, ont été récupérés et acheminés par les personnels du bureau des soutiens opérationnels, sur sept sites (Brumath, Haguenau, Saverne, Molsheim, Sélestat, Erstein et Strasbourg), pour être stockés dans des locaux dédiés et fermés au sein des brigades. « Le matériel en question était sensible au regard de la crise sanitaire et pouvait faire l’objet de convoitises diverses. Nous devions donc être particulièrement vigilants », poursuit l’officier. 

Le lendemain, la distribution aux 965 praticiens du Bas-Rhin par les membres de l’ordre national des chirurgiens-dentistes a pu commencer, sous la protection et avec l’aide des gendarmes. « Les bénéficiaires ont été convoqués de manière échelonnée, par ordre alphabétique, afin de faciliter le déroulement de cette opération, décrit le colonel Korsakoff. La formule choisie était celle du « Drive ». Chaque praticien s’est présenté sans descendre de son véhicule, muni de son justificatif. Ensuite, les bénévoles de l’ordre étaient chargés de placer le sac dans le véhicule du chirurgien-dentiste. » 

L’opération s’est parfaitement déroulée, à la grande satisfaction de la présidente et des membres du conseil de l’ordre des chirurgiens-dentistes... et de Sainte Apolline.