Actualités

#RépondrePrésent : les gendarmes mobiles de Satory aident une association locale

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© D.R.

Face à l’augmentation du nombre de familles dans le besoin durant la crise, les gendarmes de l’escadron 17/1 du Groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM) ont apporté des denrées à l’association AMD (Aide matérielle aux personnes en difficulté) Yvelines.

Le département des Yvelines fait souvent parler de lui comme étant l’un des territoires les plus riches de France. Pourtant, il n’échappe malheureusement pas à la pauvreté, d’autant plus depuis le début de la crise liée au coronavirus.

Le nouveau visage de la pauvreté après la crise

Ces derniers mois, l’association AMD a ainsi constaté une augmentation flagrante du nombre de personnes dans le besoin. Organisant des distributions hebdomadaires de denrées alimentaires, elle sert à présent plus d’une centaine de familles à chaque fois, contre une cinquantaine avant le confinement. « C'est bien simple, dix familles nouvelles arrivent chaque semaine et les gens viennent de partout », a expliqué Dominique Debesse, présidente de l’association, au journal Le Parisien. En effet, au-delà des familles qu’ils avaient l’habitude de soutenir, les bénévoles ont accueilli de nouvelles personnes aux situations très diverses (familles logées en hôtel par le Samu social, ressortissants étrangers, personnes ayant perdu leur emploi à la suite de la crise, etc.).

Ne disposant d’aucune subvention, l’association remet, en principe, à chacun un colis de provisions pour la semaine contre 3,50 euros. Mais, depuis quelques temps, beaucoup de nécessiteux n’ont même pas de quoi régler ce forfait. Aussi, l’AMD a lancé une large opération de collecte à travers tout le territoire !

Derrière les blindés, des cœurs en or

De par leurs missions, les gendarmes mobiles du GBGM sont régulièrement en déplacement. Pour autant, basés sur le camp de Satory, ils n’oublient pas le département des Yvelines et ses habitants les plus en difficulté. Ayant entendu parler de la collecte de l’AMD par l’aumônier militaire, le capitaine Matthieu Rousseau, commandant l’escadron 17/1 du GBGM, a souhaité y contribuer avec ses gendarmes : « Nous discutions de l’augmentation du nombre de personnes dans le besoin à la suite de cette crise et l’action de cette association m’a semblé correspondre totalement aux valeurs véhiculées par la gendarmerie. » Le capitaine rappelant l’humilité nécessaire à ces familles pour « franchir un cap mental et demander de l’aide », il a invité les gendarmes de son escadron qui le souhaitaient à répondre à cet appel de détresse.

L’opération a suscité un véritable engouement auprès de ces militaires, qui ont acheté, sur leurs deniers personnels, plus de 40 kg de produits de première nécessité ! Le 19 mai dernier, les gendarmes mobiles ont finalement accueilli la présidente de l’association dans leurs locaux pour lui remettre l’ensemble des dons. Ces derniers vont permettre à l’AMD de confectionner de nouveaux colis pour les prochaines distributions. « Cette action démontre une nouvelle fois que la gendarmerie n'est pas seulement là pour protéger les citoyens, mais également pour créer du lien social en cette période difficile, et contribuer ainsi à la cohésion nationale dans les territoires où elle est présente », s’est félicité le capitaine Rousseau.