Actualités

#RépondrePrésent : un ticket pour lutter contre les VIF

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Le message de prévention a été étiqueté sur les emballages de trois millions de pizzas.Le message de prévention a été étiqueté sur les emballages de trois millions de pizzas.
Le message de prévention a été étiqueté sur les emballages de trois millions de pizzas
© Tous droits réservés

En Vendée et dans le Loir-et-Cher, à l’initiative des groupements de gendarmerie départementale, un message de prévention pour lutter contre les violences intra-familiales est diffusé sur les tickets de caisse et sur les boîtes de certaines pizzas.


Depuis le début de la crise du COVID-19, une attention particulière a été apportée à la communication sur les violences conjugales et intra-familiales, afin de rappeler que les unités de gendarmerie restent disponibles pour intervenir dans le cadre des atteintes à la personne, inciter les victimes et les témoins à signaler ces actes, rappeler l’existence des numéros d’urgence, de la brigade numérique et de la plateforme gouvernementale.

Toucher un grand nombre de victimes et de témoins

Dans ce cadre, deux Groupements de gendarmerie départementale (GGD) ont notamment pris l’initiative de contacter des commerces et les grandes surfaces afin de diffuser ces messages sur leurs tickets de caisse. C’est notamment le cas dans le Loir-et-Cher. 

« J’ai demandé à l’ensemble des unités de solliciter les commerces de leur secteur, rapporte le lieutenant-colonel Grégoire Charle, officier adjoint commandement du GGD de Loir-et-Cher. Le fait de compléter le dispositif de communication avec une information très concrète, imprimée sur les tickets de caisse, permet, en effet, de toucher un grand nombre de victimes et de témoins potentiels. En période de confinement, on sait que ce sont les lieux de déplacements indispensables. Et le ticket, à message identique pour tous les clients, est un mode opératoire qui suscitera peu de soupçons chez le conjoint violent. »

Un message de prévention pour lutter contre les violences intra-familiales est diffusé sur les tickets de caisse des supermarchés.Un message de prévention pour lutter contre les violences intra-familiales est diffusé sur les tickets de caisse des supermarchés.
© Tous droits réservés

« Nous ne constatons pas de recrudescence du nombre de victimes sur le département, ajoute l’officier. Mais il est très difficile de se faire une idée précise et fiable, car le thermomètre judiciaire est cassé. Nous continuons à accueillir les victimes et nous les encourageons à se signaler, mais nous savons que le confinement peut entraîner une incapacité physique ou psychologique à le faire. La baisse du nombre de plaintes est très nette. »

Une information relayée sur les panneaux lumineux

Panneau d'information au Leclerc des HerbiersPanneau d'information au Leclerc des Herbiers

Panneau d'information au Leclerc des Herbiers

© Tous droits réservés

La même démarche a été initiée non loin de là, en Vendée. « Nous avons contacté plusieurs entreprises du département, explique la colonelle Véronique Sandahl, commandant le GGD 85. Les centres E. Leclerc du département ont validé notre action et proposé de relayer également le message sur leurs panneaux lumineux. Depuis le début du confinement, il y a clairement une diminution du nombre de plaintes. Nous pensons qu’il y a beaucoup plus de cas en réalité, et que cette baisse est liée à l’incapacité des victimes à se déplacer et à s’éloigner de leur bourreau. Nous souhaitons que, au cours de la nouvelle période qui s’ouvre à partir du 11 mai, les victimes reviennent vers nous pour que nous puissions reprendre notre travail d’enquête. » 

L’entreprise Sodebo s’est également associée au dispositif, en proposant d’étiqueter le message de prévention sur les emballages de trois millions de pizzas. « Ils ont pris notre demande très au sérieux et fait preuve d’un fort engagement, se félicite la colonelle. Quelques jours après l’évocation du projet, les premières pizzas avec les étiquettes étaient commercialisées et elles le seront pendant six semaines. Cela permet une visibilité au niveau national. »