Actualités

#RépondrePrésent : une rondache commémorative et solidaire pour l’UOFA

auteur : Antoine Faure - publié le
La grenade de la gendarmerie côtoie l’aigle sur fond d’étoile symbolisant la police fédérale allemande. Entre les deux emblèmes, le caducée médical.La grenade de la gendarmerie côtoie l’aigle sur fond d’étoile symbolisant la police fédérale allemande. Entre les deux emblèmes, le caducée médical.
La grenade de la gendarmerie côtoie l’aigle sur fond d’étoile symbolisant la police fédérale allemande. Entre les deux emblèmes, le caducée médical.
© Tous droits réservés

Pour lutter contre la COVID-19, l’union fait la force. Celle de la gendarmerie nationale et de la police fédérale d’Allemagne, au sein de l’Unité opérationnelle franco-allemande (UOFA), est désormais symbolisée par une rondache vendue au profit des établissements de santé de part et d’autre de la frontière.

Les rondaches commémoratives pour récolter des dons font des émules. Après celles créées par le Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de l’Essonne et la compagnie de Saverne, dans le Bas-Rhin, voici celle de la toute jeune Unité opérationnelle franco-allemande (UOFA). 

« Il s’agit d’une déclinaison de notre rondache officielle, qui sera dévoilée prochainement, explique le lieutenant Bertrand Loubette, chef français de l’UOFA. L’idée a germé après avoir vu celle du groupement de l’Essonne. Après avoir été engagés continuellement sur le plan opérationnel, sur des postes de contrôle frontalier, nous nous sommes dit que ce serait une bonne manière de répondre présent également sur le plan de la solidarité ! »

Le groupement de gendarmerie départementale de l’Essonne et la compagnie de Saverne, dans le Bas-Rhin, ont eu l’idée de créer une rondache commémorative afin de récolter des fonds pour les soignants et les chercheurs.Le groupement de gendarmerie départementale de l’Essonne et la compagnie de Saverne, dans le Bas-Rhin, ont eu l’idée de créer une rondache commémorative afin de récolter des fonds pour les soignants et les chercheurs.

#RépondrePrésent : des rondaches contre le virus

Tous les moyens sont bons pour lutter contre le COVID-19 ! Le groupement de gendarmerie départementale de l’Essonne et la compagnie de Saverne, dans ..

Lire la suite...

L’aigle, la grenade et le caducée

L’écusson collector reprend les principaux éléments de la future rondache de l’UOFA : les étoiles européennes encerclent les couleurs mêlées des deux drapeaux. La grenade de la gendarmerie côtoie l’aigle sur fond d’étoile symbolisant la police fédérale allemande. Entre les deux emblèmes, le caducée médical. Le mot « Ensemble » et son pendant germanique « Zusammen » s’unissent également contre (gegen) le virus. Il a été conçu, comme la future rondache officielle, par une cellule communication interne à l’unité, et est vendu au prix de 8€ sur ce site.

Au profit de MOSAR

« L’ensemble des bénéfices sera versé à la structure de soins MOSAR (pour Moselle et Sarre), qui vise à faciliter les relations sanitaires franco-allemandes et notamment la mobilité et l’accès aux soins des habitants du périmètre transfrontalier, poursuit le lieutenant Loubette. Cette structure, qui prend en charge indifféremment des patients français et allemands et les place dans les établissements de santé situés de part et d’autre de la frontière, a montré toute son efficience durant cette crise. La convention MOSAR a été signée le 12 juin 2019. Symboliquement, nous souhaiterions remettre les dons à la date anniversaire. »

L’UOFA a vu le jour le 16 octobre 2019. Son existence découle de la signature du traité de coopération franco-allemande d’Aix-la-Chapelle, le 22 janvier de la même année. « Mais les premières opérations ont commencé dès l’été 2019 lors du Tour de France, sur les étapes parcourant les deux pays, puis au G7 de Biarritz fin août », rappelle le chef français de l’unité. La gestion de la crise de la COVID-19 a encore renforcé cette coopération entre gendarmes français et policiers allemands. Ensemble et zusammen.