Actualités

StopCovid, une « appli » pour stopper ensemble l’épidémie

Auteur : la rédaction - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Tous droits réservés

Depuis l’entrée en vigueur de la phase 2 du déconfinement, le 2 juin dernier, la vie reprend son cours. Toutefois, le coronavirus est toujours présent et continue de circuler dans le pays. Il faut donc continuer d’adopter les bons gestes et agir collectivement afin de se prémunir contre le retour de l’épidémie. C’est dans cet esprit qu’a été conçue l’application StopCovid : un outil de prévention, de protection et d’alerte dans le cadre de la crise sanitaire pour limiter le risque de transmission.

L’application StopCovid a été conçue comme un outil de prévention, de protection et d’alerte dans le cadre de la crise sanitaire pour limiter le risque de transmission.

À quoi sert StopCovid ?

Son objectif a une portée à la fois individuelle et collective : se protéger et protéger les autres, proches et moins proches, et, ce faisant, de soutenir l’action quotidienne des personnels soignants en cassant les chaînes de transmission.

Ainsi, en cas de contact (plus de 15 minutes à moins d’un mètre) avec une personne testée positive à la Covid-19, l’application prévient immédiatement l’utilisateur. Il peut alors être pris en charge par son médecin (ou par l’intermédiaire du 0800 130 000), s’isoler, avoir accès à un test et protéger ses proches en limitant les risques de contamination.

Si l’utilisateur est lui-même testé positif, il recevra avec le résultat de son test, un code afin de pouvoir se déclarer dans l'application, qui prévient alors les personnes croisées les jours précédents qu’elles ont été à proximité d’une personne testée positive, sans préciser qui et où. La prise en charge médicale reste inchangée : isolement, suivi par l’ARS, enquête sanitaire par son médecin et l’assurance maladie. StopCovid p

Cette solution s’avère ainsi particulièrement utile dans chacun de ses déplacements, que ce soit dans les transports en commun, les supermarchés, les entreprises ou encore les restaurants.

Une application respectueuse de la liberté, de la sécurité et de l’anonymat des utilisateurs

La mise en œuvre de cette application a été particulièrement encadrée. Ainsi, le 26 mai, la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a donné son feu vert au lancement de StopCovid, avant que l’Assemblée nationale et le Sénat votent sa mise en ligne le lendemain.

Afin de garantir la liberté, la sécurité et l’anonymat des Français, StopCovid s’appuie sur cinq principes clés :

- le volontariat : en effet, si l’efficacité de l’application tient logiquement à son nombre d’utilisateurs, son installation reste une démarche individuelle basée sur le volontariat.

- Le respect de la vie privée : StopCovid utilise le signal bluetooth pour détecter un smartphone à proximité et non la géolocalisation. L’application ne peut donc pas tracer les déplacements.

- L’anonymat : l’application génère seulement des pseudonymes (crypto-identifiants éphémères), qui ne sont pas associés à l’identité de l’utilisateur. Personne, pas même l’État, n’a accès à l’identité des utilisateurs, garantissant ainsi un total anonymat.

- La transparence : les codes sources de l’application et sa documentation ont été diffusés en open source, les rendant de fait accessibles à tous.

- Le caractère temporaire : en effet StopCovid n’a pas vocation à perdurer après la crise sanitaire. Il s’agit uniquement d’un outil destiné à lutter contre cette épidémie, dont le cadre réglementaire est fixé en ce sens par décret.