Actualités

Tempête Alex : le président de la République promet « une présence dans la durée »

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© GND F. Garcia

Le président de la République, Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu, mercredi 7 octobre, dans trois communes des Alpes-Maritimes, sinistrées par les crues survenues le 2 octobre.

Cinq jours après les pluies torrentielles qui ont dévasté plusieurs villages des Alpes-Maritimes, le président de la République, Emmanuel Macron, a effectué une visite officielle sur place, afin d’apporter son soutien aux habitants ainsi qu’aux forces de secours et de sécurité engagées.

Il était notamment accompagné du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, du président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, et du député de la circonscription, Éric Ciotti.

Emmanuel Macron s’est d’abord rendu à Tende, village de la vallée de la Roya, accessible uniquement en hélicoptère, où les habitants sont profondément traumatisés et éprouvent un fort sentiment d’isolement.

Deux détachements des escadrons de gendarmerie mobile de Grasse et Antibes, des tireurs de l’antenne GIGN d’Orange et le PSIG Sabre de Nice sécurisaient la visite officielle, en renfort des gendarmes départementaux.

Dès son arrivée, le chef de l’État a longuement échangé avec le colonel Henri-Louis Deiber, commandant en second du Groupement de gendarmerie départementale des Alpes-Maritimes, le chef d’escadron Laurent Evain, commandant en second de la Compagnie de gendarmerie de Menton, et deux militaires de la brigade territoriale de Tende, dont l’adjudant David Garcia, qui a participé au sauvetage de 17 personnes dans la soirée du vendredi 2 octobre.

« Le président nous a demandé un point de la situation, le nombre de militaires engagés et les moyens déployés sur le secteur de la Roya, décrit le CEN Evain. Nous lui avons précisé le rôle des différentes unités de la gendarmerie dans le dispositif. »

Emmanuel Macron a chaleureusement remercié les gendarmes de la brigade de Tende pour leur « excellent travail. »

Il s’est ensuite entretenu avec le maire de la commune, Jean-Pierre Vassalo, au sujet notamment du désenclavement progressif du village, avant de dialoguer pendant de longues minutes avec les habitants. « La Nation sera présente dans la durée », a assuré le président de la République.

Emmanuel Macron a poursuivi sa visite par deux autres communes sinistrées : Breil-sur-Roya et Saint-Martin-Vésubie. Il y a également rencontré les nombreux gendarmes engagés auprès de la population.