Visite du ministre de l’Intérieur au Forum international de la cybersécurité 2020

auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
© SIRPA GEND MAJ F. Balsamo

Parce que la lutte contre la cybercriminalité est devenue un enjeu majeur s’agissant de la sécurité du XXIe siècle, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est rendu au Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se tenait à Lille, du 28 au 30 janvier.

Le 30 janvier, le ministre de l’Intérieur a visité le FIC, rendez-vous devenu, au fil des années, incontournable dans le domaine de la cybersécurité. Accueilli par le général d’armée (2S) Marc Watin-Augouard, fondateur du forum, et le général d’armée Christian Rogriguez, directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), Christophe Castaner s’est intéressé aux compétences des différentes entreprises et institutions présentes à cette occasion.

Il a ainsi notamment pu rencontrer les acteurs de l’Action contre la cybermalveillance (ACYMA), de l’Institut africain de cybersécurité (IAS), de l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information (ENISA), mais aussi les représentants de sociétés innovantes en matière de cybersécurité, comme Hexatrust, Thales, Bluecyforce, ING, Weakspot ou encore Cyberwatch.

Le ministre s’est ensuite rendu sur le stand consacré à son ministère, où il a pu échanger avec ses différents services. S’agissant de la gendarmerie nationale, certains projets novateurs lui ont été présentés, comme la prévention cyber auprès des jeunes (PROTECT) ou encore la proximité avec les usagers via la brigade numérique (BNUM).

Présentation de la Brigade numérique à Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, lors du FIC 2020.SIRPA GEND MAJ. F. Balsamo

Christophe Castaner a également assisté à une présentation des dernières avancées du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) en matière d’investigations cyber. À cette occasion, il a salué la neutralisation du botnet « Retadup », qu’il considère comme « l’une des plus belles opérations effectuées jusqu’à ce jour », puis s’est intéressé au nouveau Plateau d’investigation des objets connectés (PIOC).

Présentation de PIOC à Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, lors du FIC 2020.SIRPA GEND MAJ. F. Balsamo

Coopération renforcée en cybersécurité

À l’occasion de sa visite, le ministre s’est aussi exprimé quant à la politique menée en matière de cybersécurité. Il a rappelé que le numérique était à la fois une opportunité formidable pour ses usagers, mais aussi une menace dont se sont saisis les délinquants à différents niveaux, allant de la simple fraude jusqu’à la criminalité organisée, voire le terrorisme. Il a cité, à ce titre, les différentes unités d’enquêteurs luttant quotidiennement contre la cybermalveillance et les plateformes existantes à destination des victimes, notamment Pharos et Perceval.

Christophe Castaner a aussi annoncé sa volonté d’aller plus loin dans ce domaine. « La France doit devenir la patrie de la cybersécurité », a-t-il déclaré, exprimant son souhait d’intégrer cette réflexion du numérique dans le futur Livre blanc de la sécurité intérieure, en essayant de trouver un équilibre entre la sécurité renforcée et les libertés des usagers.

Dans ce but, il a insisté sur la nécessité de créer un continuum de sécurité en matière de « cyber », avec une coopération étroite entre l’État et les entreprises novatrices, tout en rappelant que le ministère serait un partenaire « protecteur » mais aussi « exigeant », toujours dans la recherche de ce juste équilibre. Enfin, il a lancé un appel à la coordination internationale en matière de cybersécurité, insistant sur la nécessité de « construire ensemble » pour « agir massivement ».

 

En marge de ce forum, et dans la continuité de ses propos, le ministre de l’Intérieur, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et Marc Darmon, président du Comité stratégique de filière (CSF) « Industries de sécurité » ont signé le contrat stratégique de la filière « industries de sécurité ».

Ce document marque la volonté d’une coopération étroite entre l’industrie et l’État en matière de cybersécurité, à travers la prise d’engagements réciproques, notamment cinq projets ambitieux : la sécurité des grands événements et des J.O. de Paris 2024, la cybersécurité et la sécurité de l’Internet des objets, l’identité numérique, les territoires de confiance et le numérique de confiance.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et Marc Darmon, président du Comité stratégique de filière (CSF) « Industries de sécurité » ont signé un contrat stratégique de la filière "industries de sécurité", lors du FIC 2020.SIRPA GEND MAJ. F. Balsamo