Actualités

5e édition du Rallye du cœur : les voitures de la gendarmerie en route pour la recherche contre le cancer des enfants

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Musée de la gendarmerie
Ce samedi 19 juin, va avoir lieu, au domaine de Dampierre, dans les Yvelines, la cinquième édition du Rallye du cœur. Pour accompagner cet événement caritatif au profit de la recherche contre le cancer des enfants, un nouvel équipage inédit sera de la partie : le musée de la gendarmerie.

La première est l’une des voitures mythiques de la gendarmerie, la seconde est l’une des plus rares. Ce samedi 19 juin, l’Alpine et la Matra Djet du musée de la gendarmerie seront présentées au public aux côtés de 285 autres véhicules d’exception, lors d’un des plus grands rallyes caritatifs de France.

Organisée au sein de l’imposant domaine de Dampierre-en-Yvelines, au cœur du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, la cinquième édition du Rallye du cœur réunira des modèles extrêmement variés, allant de voitures de collection des années trente, aux hypercars et supercars plus modernes, mais tout aussi uniques, tels que des McLaren ou encore certains des plus beaux modèles de Ferrari.

Des nouveautés

Lancé pour la première fois il y a 4 ans, cet événement a été créé pour soutenir des associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre le cancer des enfants. Lors de sa première édition, organisée en 2017 à Versailles, plus de 490 équipages s’étaient engagés aux côtés d’une centaine de partenaires et de sponsors. L’événement avait permis de récolter plus de 355 000 euros au profit de la recherche contre le cancer des enfants.

Quatre ans plus tard, ce rendez-vous de passionnés au grand cœur est devenu l’un des plus importants rallyes caritatifs français. Pour continuer à le développer, quelques nouveautés vont faire leur apparition cette année, avec notamment la création d’un « village ». Celui-ci comprendra des stands de sponsors et de partenaires, mais aussi une exposition de modèles de voitures non roulantes, comme les deux véhicules du musée de la gendarmerie, l’Alpine et la Matra Djet.

Autre évolution, le Rallye du cœur va également s’exporter à Nantes et à Lyon. Deux nouvelles villes « pilotes », où le patrimoine automobile va là aussi rencontrer la générosité pour la recherche contre les cancers des enfants.

Des pilotes, parrains des enfants malades

Après une matinée où chaque visiteur pourra admirer les automobiles de tout âge et de tout temps, le rallye sera lancé à 14 h 30, avec deux circuits possibles, l’un pour les voitures modernes et l’autre pour les véhicules plus anciens. Dans chacune de ces voitures d’exception, le conducteur emmènera un enfant malade et sa famille. Une sorte de parrainage et un moment hors du temps entre des pilotes passionnés et des enfants émerveillés.

Si ce rallye a été conçu pour faire rêver les enfants souffrant de cancer, il a aussi et surtout été créé pour permettre de récolter des fonds pour la recherche contre les cancers des enfants. Pour cela, durant le rallye, et dès à présent, des dons peuvent être faits à tout moment, sur un modèle ou un autre. Les deux voitures du musée de la gendarmerie ont, par exemple, déjà récolté 1 190 euros. Une somme importante qui peut encore augmenter, et dont l’intégralité sera reversée à l'association partenaire de l'événement « Imagine for Margo – Children without cancer ». Cette association, créée en novembre 2011, a pour but de sensibiliser et de collecter des fonds afin d’aider la recherche européenne sur des traitements spécifiques, plus efficaces pour les enfants atteints de cancer.

Le musée de la gendarmerie entre sur le circuit

La participation du musée de la gendarmerie à ce rallye au grand cœur est née de la passion d’un homme, l’adjudant Olivier. Féru d’automobile, il découvre, à l’occasion de sa participation à de nombreux rallyes, le Rallye du cœur. Très vite, il s’intéresse à ce projet et décide de contacter le musée de la gendarmerie pour y participer. « Pour nous, il y avait un vrai sens à participer à ce projet avec le musée de la gendarmerie, qui représente l’univers automobile de l’institution. »

Très vite adopté par la direction du musée de la gendarmerie, le projet est lancé.

Après une réflexion commune, c’est très naturellement que les deux véhicules vedettes sont choisis. « Nous avons voulu mettre des voitures iconiques de la gendarmerie, des voitures plus anciennes, qui ont fait rêver les gens », explique-t-il, avant de poursuivre, « quand on parle de l’Alpine, ça parle tout de suite. C’est une marque française et un coup de cœur pour beaucoup. »

Un coup de cœur et une passion qui, ce samedi 19 juin, devraient réunir de très nombreuses personnes autour de la recherche pour la vie.

Le musée de la gendarmerie prépare la saison estivale

En espérant une amélioration des conditions sanitaires pour reprendre une activité culturelle normale, le musée de la gendarmerie travaille déjà sur s..

Lire la suite...