Actualités

Défilé du 14 juillet : les « héros du quotidien » à l’honneur

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© GND F. GARCIA
Après l’annulation du défilé en 2020, c’est avec une saveur toute particulière que les militaires ont pu de nouveau fouler, cette année, les pavés de la plus belle avenue du Monde.

Sous le regard émerveillé de plus de 25 000 spectateurs, venus assister en direct à la cérémonie ; malgré le temps pluvieux et les restrictions sanitaires, le passage de la patrouille de France a lancé le top départ d’un défilé réunissant quelque 4 300 militaires défilant à pied, 71 avions, 25 hélicoptères, 221 véhicules et 200 chevaux de la garde républicaine.


© SIRPA - Pole vidéo

« Gagnons l’avenir »

Cette édition 2021, sur le thème « Gagnons l’avenir », sonnait comme une invitation à poursuivre le combat mené depuis un an et demi contre la pandémie. Une lutte éprouvante pour les militaires et notamment pour les gendarmes, qui, au-delà de la crise sanitaire, ont dû faire face à de multiples crises, comme l’augmentation du nombre de violences intra-familiales, de nombreux forcenés, ou encore la tempête Alex.

Pour mettre en avant l’action de tous ces personnels, mobilisés au quotidien pour la protection de la population, parfois au péril de leur vie, comme lors du drame de Saint-Just, au cours duquel trois gendarmes sont décédés, un bloc inédit a été créé cette année, baptisé « Les héros du quotidien ».

© GND T.CHATAIN

Un héroïsme discret

Au total, sous cette bannière, 76 gendarmes départementaux et mobiles de tous grades et de toute la France ont défilé. Certains pour avoir sauté dans les flammes au secours d’habitants pris au piège, d’autres pour avoir maîtrisé un ou plusieurs individus dangereux ou pour avoir mis fin aux actes d’un forcené, d’autres encore pour avoir plongé dans un fleuve glacé au secours d’une personne. Des actes de bravoure et un héroïsme discret, incarnés au quotidien par des gendarmes toujours présents pour la population.

Au côté du bloc des héros du quotidien, de nombreux gendarmes ont également défilé dans des détachements plus traditionnels, comprenant les promotions sortantes de l’École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) et de l’école de gendarmerie de Châteaulin, 27 motocyclistes, instructeurs et stagiaires, du Centre national de formation à la sécurité routière (CNFSR), trois hélicoptères du Commandement des forces aériennes de la gendarmerie nationale (CAFGN), ainsi que la fameuse garde républicaine, représentée par le 1er et le 2e régiments d’infanterie, les musiciens et la cavalerie, qui accompagne le président de la République et incarne, depuis tant d’années, l’autorité militaire de l’État.