Actualités

En quoi consiste l’offre de sécurité proposée par la gendarmerie dans le cadre du programme « Petites villes de demain » ?

Auteur : Sirpa gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© gendarmerie du Morbihan

À l’occasion de l’ouverture, ce mardi 16 novembre, de l’édition 2021 du salon des maires et des collectivités locales, au parc des expositions, porte de Versailles, à Paris, découvrons le dispositif « Petites villes de demain », un programme d'action lancé en octobre 2020 par le gouvernement, afin de redynamiser 1 600 petites villes françaises de moins de 20 000 habitants. Il prévoit notamment un volet sécurité, auquel la gendarmerie est évidemment associée, puisque sa zone d’action couvre 96 % du territoire national. Exemple à Sarzeau, dans le Morbihan.

« Petites villes de demain ». Il s’agit du nom donné à un programme développé par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des habitants des communes de moins de 20 000 habitants et des territoires aux alentours, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement.

Et qui dit amélioration de la qualité de vie dit une offre de sécurité adaptée. C’est donc naturellement que la gendarmerie apporte son expertise, afin d’accompagner utilement les élus dès la phase de conception de leur projet de redynamisation territoriale.

En Bretagne, le programme vient de connaître une avancée significative. La ville de Sarzeau et le groupement de gendarmerie départementale du Morbihan, par l’intermédiaire de son commandant, le colonel Pascal Estève, viennent de signer un protocole d’accord concernant le volet sécurité du programme « Petites villes de demain ».    

Ainsi, le chef d'escadron Jean-Baptiste Pecceu, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Vannes, et Monsieur Jean-Marc Dupeyrat, maire de Sarzeau, forment désormais l'un des 14 binômes du club sécurité du quotidien du programme. La coopération en matière de sécurité entre la ville de Sarzeau et le groupement de gendarmerie départementale du Morbihan sera renforcée par la signature de cet engagement réciproque dans le domaine de la sécurité.  

Dans le détail, « Petite villes de demain » prévoit la mise en place d’une offre de sécurité sur-mesure et adaptée au territoire, réalisée en concertation avec les élus. L’offre de la gendarmerie se décline en sept axes. Le premier concerne la prévention, avec le développement de la vidéoprotection et d’un dispositif de gestion des incivilités. Le second s’intéresse au contact avec la population, avec la mise en place de patrouilles dédiées et de solutions d’accueil en mobilité, comme Gend Truck ou maisons France services.

Enfin, le programme comprend la structuration de partenariats, avec une coproduction de l’offre de sécurité avec les polices municipales, et mise sur une participation citoyenne. Il compte aussi sur la redevabilité, avec le Dispositif de consultation et d’amélioration du service (DCAS). Et pour conclure, « Petites villes de demain » comprend bien évidemment une offre de protection, avec les   opérations tranquillité, et garantit une présence sur la voie publique. Les interventions, avec le Dispositif de gestion des événements (DGE), et la mise en place d’un groupe local de traitement de la délinquance, ainsi que l’action ciblée contre les délinquances du territoire, constituent les derniers axes du programme.

De son côté, la collectivité s’engage à renforcer les actions de sécurité dans le champ de ses prérogatives (vidéoprotection, transition écologique des casernes de gendarmerie, mise à disposition de locaux dans le cadre des actions « hors les murs », mise en place ou renforcement d’une police municipale, etc.).

À ce stade, trois volets sécurité ont déjà été signés (à Doullens, dans la Somme, à Beynes, dans les Yvelines, et donc à Sarzeau, dans le Morbihan) et une cinquantaine sont actuellement en cours de rédaction. Cela démontre une réelle synergie entre la gendarmerie et les élus, afin de proposer une politique de sécurité partenariale aux habitants de leur commune.