Actualités

Eure : les ministres de l’Intérieur et des Outre-mer, accompagnés du directeur général de la gendarmerie, en visite à la BTA de Gaillon

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Ce lundi 17 mai, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu et le Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), le général d’armée Christian Rodriguez, se sont rendus à la Brigade territoriale autonome (BTA) de Gaillon, dans l’Eure. Avant l’arrivée des deux ministres, en visite précédemment au commissariat de Vernon, le DGGN, déjà sur place, a échangé durant plus d’une heure avec la vingtaine de gendarmes présents, sur des sujets tels que le DGE (Dispositif de Gestion des Événements), l’actualité, les procédures,… Un moment de proximité convivial et détendu et un dialogue entre les gendarmes et le directeur général ouvert et constructif.

Les deux ministres ont ensuite fait leur entrée à la brigade de Gaillon. Après une visite des lieux et la présentation des quelques travaux réalisés dans le cadre du plan "poignées de porte », ils ont à leur tour échangé avec le personnel présent. Lors d’un point presse, les autorités ont ensuite annoncé la construction de la nouvelle brigade de Gaillon. Située sur un tout autre terrain, elle remplacera l’actuelle, jugée trop vétuste et plus adaptée à l’effectif. Après le départ des ministres, le directeur général a consacré un dernier temps d’échanges avec les militaires. Ce déplacement s'inscrit dans une volonté du ministre et du directeur général d’aller au contact des gendarmes du terrain, au cœur même de l’action quotidienne des unités de gendarmerie.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Bretagne : cinq semaines de formation militaire tactique

Une formation militaire tactique a été dispensée, du 21 au 25 mars, au Centre régional d'instruction de Pontivy (CRI), au profit de 18 militaires des escadrons de la zone de défense et de sécurité Ouest. Au total, ce sont cinq semaines de formation qui ont ainsi été programmées depuis le 31 janvier, afin de répondre à la volonté d’aguerrir les militaires des Pelotons de sécurité et d'intervention (PSIG) et des Escadrons de gendarmerie mobile (EGM) sur une réponse adaptée au type du drame de Saint-Just.

Journée internationale des femmes et des filles de science : portrait, en image, de la cheffe Sandrine

À l'occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science, découvrez le portrait, en image, de la cheffe Sandrine. Technicienne en identification criminelle, la sous-officier, issue des troupes aéroportées de Pau, dispose d'un parcours riche, avant de se spécialiser dans le domaine de la Police technique et scientifique (PTS).

Paris : des missions particulières pour la mobile

La capitale bénéficie du renfort permanent de six Escadrons de gendarmerie mobile (EGM). La grande couronne parisienne bénéficie également du renfort des gendarmes mobiles, à l’instar de la Zone de sécurité prioritaire du Val-d’Oise. Deux EGM sont également déployés pour des missions non permanentes mais néanmoins de longue durée, au sein des groupements de gendarmerie de l’Essonne et du Val-d’Oise.

La gendarmerie veille sur vos fêtes de Noël

Cette année encore, partout en France, des milliers de gendarmes mobiles et départementaux, d'active et de réserve, se mobilisent pour sécuriser les fêtes de fin d’année. Surveillance des parcs ostréicoles, sécurisation des marchés de Noël, des lieux de culte ou encore remise de colis aux veuves de la gendarmerie, ils assurent sans relâche, de jour comme de nuit, la protection de la population.