Actualités

Hautes-Pyrénées : un individu interpellé après deux refus d’obtempérer successifs

Auteur : la capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Photo d'illustration
© SIRPA/Gend F. Garcia

Dans la nuit du 8 au 9 février, un individu a été interpellé à proximité du tunnel de Bielsa, après avoir forcé, à deux reprises, un contrôle de gendarmerie.

Dans la droite ligne des directives gouvernementales relatives à la protection du territoire, les militaires du groupement de gendarmerie départementale des Hautes-Pyrénées, appuyés par les réservistes de l’opération LIMES et les gendarmes mobiles en renfort, veillent quotidiennement au respect des mesures de couvre-feu et à la sécurité du territoire, de jour comme de nuit.

Dans la nuit du 8 au 9 février dernier, alors engagés sur un dispositif de contrôle sur le secteur de la compagnie de Bagnères-de-Bigorre, les militaires ont dû faire face à deux refus d’obtempérer de la part du même automobiliste.

Premier refus d’obtempérer

Vers 21 heures, trois militaires de réserve, mobilisés au titre de l’opération LIMES, constatent la présence d’un véhicule en provenance d’Espagne. Les mesures de couvre-feu n’autorisant la circulation après 18 heures qu’à certaines conditions, la patrouille décide de contrôler l’automobiliste. À la vue des gendarmes, ce dernier force le poste de contrôle et prend la fuite, refusant ainsi de se soumettre aux injonctions. Une communication est alors lancée à la radio par la patrouille et, rapidement, de nombreuses unités du secteur de la compagnie de Bagnères-de-Bigorre se mobilisent. Sont engagés, afin de jalonner l’itinéraire, la patrouille du Dispositif de gestion des événements (DGE), l’équipe judiciaire de permanence de la compagnie, des militaires de la Communauté de brigades (CoB) de Vignec, ainsi que le détachement de l’Escadron de gendarmerie mobile (EGM) de Saint-Gaudens, présent dans le cadre du dispositif hivernal de protection des populations.

Second refus d’obtempérer

L'automobiliste prend la direction de la station, où se trouve le poste provisoire du Pla-d’Adet, composé de quatre réservistes, avant de faire demi-tour et de tenter de rejoindre l’Espagne par le tunnel de Bielsa. Trois gendarmes de l’EGM de Saint-Gaudens, en renfort sur la compagnie, se mettent en poste sur l’axe de fuite de l’automobiliste. À nouveau, en dépit des sommations, ce dernier force le passage. Malgré un usage des armes par les gendarmes, justifié en raison de la dangerosité de la fuite de l’individu, celui-ci ne s’arrête toujours pas.

Fin du périple

Ayant pris en compte la communication, le commandant de la CoB de Vignec joint immédiatement les patrouilleurs espagnols du tunnel. Ces derniers placent alors le chasse-neige en travers de la route afin de stopper l’automobiliste. Dans sa fuite, ce dernier percute l’engin. Il laisse alors son véhicule sur place et part à pied, traversant un ravin enneigé. Les trois réservistes victimes du premier refus d’obtempérer arrivent sur les lieux et se lancent à sa poursuite. Ils sont rapidement appuyés par les quatre militaires du poste provisoire du Pla-d’Adet. 400 mètres plus loin, à 21 h 50, le mis en cause est interpellé dans un ruisseau.

De multiples infractions

L’individu est placé en garde à vue par la brigade de recherches de Bagnères-de-Bigorre pour refus d’obtempérer aggravé puis tentative d’homicide sur agent de la force publique. La perquisition du véhicule permet la saisie de 132 kg d’herbe de cannabis, d’une valeur de 500 000 euros, et de 5 400 euros en numéraire. Face à ces nouveaux éléments, des infractions à la législation sur les stupéfiants sont également retenues à l’encontre du mis en cause.