Actualités

Hérault : les Képis Pescalunes mobilisés pour redonner un peu de joie aux enfants hospitalisés

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Les Képis Pescalunes
Pour redonner un peu de joie aux enfants hospitalisés du CHU de Montpellier et de l’institut Saint-Pierre, les Képis Pescalunes, l'une des 22 associations signataires de la Charte gendarmerie, ont lancé, ce lundi 8 mars, une opération baptisée « un vaccin contre la morosité ». Un projet de coloriage à grande échelle pour apporter de la couleur à cette année 2021.

Mettre de la joie, de la bonne humeur et de la couleur dans le cœur des enfants, tel est l’objectif que se sont fixé les membres de l’une des associations caritatives signataires de la charte gendarmerie, les Képis Pescalunes, qui œuvrent depuis 2006 pour soutenir les orphelins de la gendarmerie, mais aussi, et plus globalement, tous les enfants malades. Déjà très actifs sur la réalisation de nombreux projets au profit de la recherche, ils ont souhaité, en ces temps de pandémie, apporter de la joie aux enfants hospitalisés, souvent isolés par la Covid-19.

De la couleur pour 2021

Ce lundi 8 mars, une petite partie des bénévoles de l'association s’est donc rendue au CHU de Montpellier et à l’institut Saint-Pierre de Palavas-les-Flots, pour le lancement de l'opération baptisée « Vaccin contre la morosité ». Un projet ludique qui s’inscrit dans une démarche globale, comme l’explique le président de l’association, l’adjudant-chef Christophe C : « Cet hiver, avec les Miss, les sportives et les sportifs, nous avons élaboré un calendrier pour soutenir la recherche sur le diabète de l'enfant. Sa couverture a été réalisée par l'artiste peintre Franck Célaire. Pour notre nouveau projet, nous allons proposer un coloriage autour de cette couverture, que nous avons basculée en noir et blanc. Les coloriages des enfants seront ensuite récupérés, puis assemblés en une fresque représentant le chiffre 2021. »

Colorier pour retrouver le moral

Ce projet de coloriage, puis de fresque, a été pensé il y a tout juste trois semaines, lorsqu’une pédiatre du CHU de Montpellier les alerte sur la détresse morale de nombreux enfants hospitalisés. « Il n’y a pas que les personnes âgées qui souffrent beaucoup de cette situation, cela touche aussi les enfants hospitalisé », déclare-t-elle. Aussitôt, les Képis Pescalunes se mobilisent et trouvent cette idée qui permet aux enfants de réaliser une activité ludique, sans risque de contagion pour eux. Celle-ci s’inscrit dans un projet plus global, appelé « vaccin contre la morosité », en clin d’œil à l’actualité. Entièrement financé par l’association, il s’adresse principalement aux enfants de 3 à 13 ans. Pour le lancement de l’opération, lundi 8 mars, de nombreux élus locaux étaient présents, parmi lesquels Patricia Mirallès, Coralie Dubost et Patrick Vignal, tous trois députés de l’Hérault. L’artiste qui a réalisé la couverture, Franck Célaire, était également là, accompagné de Kélian Galletier, rugbyman international, de Jimmy Vienot, quintuple champion du Monde de boxe thaï et de la dauphine de Miss Monde, Aurore Kichenin. Politiques et personnalités ont tous chaudement salué cette initiative, qui a été également soutenue par les collectivités territoriales (Région Occitanie, ville de Montpellier et département de l’Hérault).

© Les Képis Pescalunes

Un engouement national

L’action a également fait mouche auprès d’autres établissements médicaux. Depuis lundi, hôpitaux, CHU ou encore centre médicaux de nombreuses villes de France ont contacté les Képis Pescalunes pour travailler avec eux sur ce projet.

Ainsi, dès la semaine prochaine, au CHU de Nîmes, dans le Gard, plusieurs enfants recevront à leur tour ces fameux calendriers. Un partenariat qui est également en bonne voie avec les hôpitaux de Lyon et de Saint-Étienne.

Pour limiter les déplacements en cette période de pandémie, les Képis Pescalunes souhaitent travailler dans les autres villes en s'appuyant sur des relais qui, sur place, pourront se charger de la distribution de ces coloriages, qui ramènent un peu de couleur et de joie de vivre dans le cœur des enfants et des soignants.

Deux frères au GIGN

Dans le cadre d’une opération solidaire interarmées, au profit des orphelins et veuves de militaires, plusieurs enfants participent cet été à des ave..

Lire la suite...