Actualités

Inondation soudaine à la Guadeloupe : un important dispositif déployé pour retrouver les victimes

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Gendarmerie nationale

Il est arrivé sans s’annoncer ce mercredi 3 février. Un fort épisode pluvieux s’est abattu soudainement sur la Guadeloupe. Ce phénomène, extrêmement localisé, a touché de plein fouet la commune de Petit-Bourg, provoquant une brusque montée des eaux et faisant plusieurs victimes. Pour faire face à la situation, 130 gendarmes et 160 sapeurs-pompiers (dont 45 spécialistes) ont été déployés.

Le ciel s’éclaircit au-dessus des communes de Basse-Terre, mais dans l’esprit des habitants de cette partie de la Guadeloupe, le drame qui s’est déroulé la veille est encore bien présent. Mercredi 3 février, une pluie soudaine a provoqué une brusque montée des eaux dans les zones de Duquerry, du saut de la Lézarde à Petit-Bourg, du Saut d’Acomat à Pointe-Noire, de Grande-Rivière de Vieux-Habitants et des chutes du Carbet à Capesterre-Belle-Eau.

Des automobilistes ainsi que de nombreuses personnes présentes sur ces sites ont été surpris par ce phénomène et se sont retrouvés piégés dans des zones submergées. Plusieurs dizaines de gendarmes, et de sapeurs-pompiers, auxquels se sont joints des groupes de randonneurs, des bénévoles et des associations, sont rapidement intervenus sur les différents sites afin de porter assistance aux personnes en difficulté.

25 personnes secourues

En fin de journée, les sapeurs-pompiers et une quarantaine de gendarmes de l’île se sont ainsi mobilisés pour secourir 25 personnes, principalement des randonneurs, venues se promener au bord de la rivière. Trois ont été hélitreuillées et sept autres ont pu rapidement être secourues. Les quinze personnes restantes se sont retrouvées bloquées sur l’une des rives de la rivière. Pour les secourir, un hélicoptère Dragon 971 de la sécurité civile a été déployé en appui, avant d’être rappelé au sol, en raison des conditions météorologiques. Aux alentours de 23 heures, une tyrolienne a pu être installée entre les deux rives, permettant de leur faire passer de la nourriture et de l’eau. Vers 2 heures du matin, les quinze personnes bloquées, dont cinq hommes et cinq femmes, tous âgés d'une trentaine d'années, et cinq enfants, d'une moyenne d'âge de 5 ans, ont pu être sauvées grâce à des habitants ayant indiqué aux secours la présence d’un autre itinéraire.

Des moyens importants déployés

Après l’intervention de la veille, les recherches ont repris jeudi 4 février, dès 6 h 30 du matin, pour retrouver les trois personnes encore portées disparues à Petit-Bourg et à Capesterre-Belle-Eau. Cette fois-ci, plus d’une centaine de personnes ont été mobilisées, parmi lesquelles 60 gendarmes départementaux et mobiles, des sapeurs-pompiers, des policiers municipaux, des agents de l’ONF et du parc national de Guadeloupe, des bénévoles d’associations, telles que « Coup de main », des riverains. Tout au long de l’opération, la mairie de Petit-Bourg a mis à disposition de la nourriture et un local pour installer une cellule psychologique.
En plus de ce dispositif, des moyens aériens et terrestres conséquents ont été mobilisés, tels que l’Écureuil de la SAG 971 pour les missions de reconnaissance et d’hélitreuillage, l’hélicoptère Dragon 971 de la sécurité civile pour les évacuations, le drone de l’Antenne GIGN de Guadeloupe, mais aussi la brigade nautique de Pointe-à-Pitre et une équipe franchissement de la gendarmerie mobile.

© Gendarmerie nationale

Un enfant décédé et une personne toujours recherchée

En milieu de matinée, une des trois personnes disparues a été localisée. Cette touriste finlandaise de 45 ans, qui avait été portée disparue la veille, entre la première et la deuxième chute du Carbet, à Capesterre-Belle-Eau, a été retrouvée avec quelques blessures, mais saine et sauve. Les recherches ont ensuite repris pour retrouver les deux autres personnes, un homme de 70 ans et une enfant de 5 ans. Peu avant 11 heures, le corps de la petite fille disparue au Saut de la Lézarde, à Petit-Bourg, a été retrouvé sans vie. Les recherches continuent pour retrouver le septuagénaire.