Actualités

L'escadron de gendarmerie mobile d’Aurillac se mobilise au profit des enfants hospitalisés

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Association Père Noël Cal I Anar
Vendredi 23 juillet, pour la première fois, l’escadron de gendarmerie mobile 18/5 d’Aurillac s’est mobilisé pour récolter des fonds pour les enfants hospitalisés, à travers un défi sportif et solidaire auquel les militaires ont répondu présent.

Courir et pédaler pour les enfants malades, c’est le défi relevé par une cinquantaine de militaires de l’Escadron de gendarmerie mobile (EGM) 18/5 d’Aurillac ce vendredi 23 juillet. Lancé par l’association de gendarmes Père Noël Cal I Anar, ce challenge sportif et solidaire, mis en place pour la première fois cette année, a permis de réunir de nombreux fonds à destination des enfants malades de l’hôpital d’Aurillac.

Un défi de 24 heures

Organisé au sein de la caserne, sous la forme d’un relais de 24 heures non-stop, ce défi solidaire a été réparti sur deux disciplines : la course à pied et la course de vélo sur un home-trainer connecté (un dispositif de vélo d’entraînement). L’objectif des militaires sur ces deux courses : réaliser le plus de kilomètres possible. Des kilomètres qui ont ensuite été convertis en euros et reversés par Père Noël Cal I Anar à une association qui soutient les enfants hospitalisés à Aurillac, L’éveil des enfants.

© Association Père Noël Cal I Anar

2 500 euros récoltés

Pour cette première édition, 58 militaires de l’EGM ont participé, dont 38 sur la course à pied et 24 sur la course de vélo (quatre gendarmes ont participé aux deux courses). Pour le vélo, les gendarmes se sont relayés toutes les heures contre toutes les 40 minutes pour la course à pied.

Cette mobilisation et l’endurance des militaires ont permis de récolter en tout 2 500 euros. Une somme conséquente recueillie grâce aux 572 kilomètres parcourus en relais par les cyclistes, aux 287 kilomètres réalisés en course à pied et grâce aux dons de sponsors extérieurs.

Un résultat dont se félicite le président de l’association le Père Noël Cal I Anar, le gendarme mobile Jérémy : « On est très satisfait. À Chambéry, l’année dernière, ils avaient organisé le même challenge et ils avaient récupéré presque la même somme. Je m’étais donc fixé le même objectif. Je suis très satisfait qu’on y soit arrivé. »

© Association Père Noël Cal I Anar

Des activités solidaires bousculées par la Covid

Traditionnellement, l’association, créée il y a plusieurs années, organisait des événements sportifs, comme des tournois de pétanque, des soirées à thème ou encore des tombolas. Les fonds récoltés allaient ensuite aux enfants de l’unité. Mais avec l’arrivée de la pandémie, tout a été bousculé. « On voulait faire ça parce qu’avec la Covid-19, c’était compliqué de faire des événements. On s’est donc dit qu’on voulait agir mais d’une autre manière, toujours au profit des enfants. On a vu qu'à Aurillac il y avait cette association, L’éveil des enfants, on leur a donc proposé ce projet. »

Séduit, l’organisme, qui œuvre pour le bien-être des enfants hospitalisés, a directement accepté. Grâce à ces fonds, une nouvelle salle pour les enfants va pouvoir ouvrir à l’hôpital d’Aurillac et une fresque peinte par un artiste local va être réalisée.