Actualités

Le cercle mixte de l’escadron de gendarmerie mobile de Vannes engagé dans une démarche éco-responsable, pour une alimentation saine et durable

Auteur : Région de gendarmerie de Bretagne et escadron de Vannes - publié le
Temps de lecture: ≃4 min.
© EGM Vannes

Le cercle mixte de l’escadron de gendarmerie mobile de Vannes est le premier établissement de restauration de la gendarmerie nationale à rejoindre la démarche « Mon Restau Responsable ».

Alors que la loi Agriculture et Alimentation fixe à la restauration collective un objectif de 50 % d’alimentation de qualité, dont 20 % de produits bio, au 1er janvier 2022, le cercle mixte de gendarmerie de Vannes a d’ores et déjà réalisé, pour l’année 2020, 26 % d’achats de qualité, dont 15 % d’achats bio. C’est en s’engageant pour une alimentation plus durable, et notamment en rejoignant le système participatif de garantie « Mon Restau Responsable ® », créé par la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’co, que le cercle mixte de Vannes y est parvenu.

Le 15 février dernier, à l’occasion d’une séance publique en visio-conférence, l’adjudant Vincent G., directeur du cercle mixte de Vannes, a présenté à ses convives et aux différentes parties prenantes (producteurs, distributeurs, associations, élus, etc.) ses prochaines actions pour améliorer encore la qualité et l’origine des produits, le bien-être des usagers sur le lieu de restauration, les bonnes pratiques (réduction du gaspillage, économies d’eau et d’énergie, etc.) et sa participation au dynamisme social et territorial.

En préambule de cette visio-conférence, le général Charles Bourillon, commandant la sous-direction administrative et financière, est intervenu pour présenter les actions menées par la gendarmerie dans le domaine de la restauration collective, sous l’égide de la section « cercles mixtes » du bureau de l’administration.

Des élus, comme le député de la 1re circonscription du Morbihan, M Hervé Pellois, et le maire adjoint de la ville de Vannes, M. Olivier Lebrun, des professionnels de la restauration, comme le chef de cuisine Meilleur Ouvrier de France Marc Foucher, M. Patrice Raveneau, coordinateur national de « Mon Restau responsable », ainsi que des personnels d’autres cercles militaires assistaient à cette séance d’engagement.

Une méthode originale pour entrer dans une démarche de progrès

Cette démarche, à l’initiative du réseau Restau’co et de la Fondation pour la Nature et l’Homme de Nicolas Hulot, est la garantie d’une restauration collective de qualité et respectueuse de l’environnement.

Elle est fondée sur une évolution progressive des pratiques. Elle est également originale dans sa forme. En effet, convives, producteurs, distributeurs, associations, élus..., parties-prenantes dès le début de la démarche, décernent eux-mêmes la garantie « Mon Restau Responsable ».L’approche s’appuie bien évidemment sur une volonté de départ du chef d’établissement d’agir pour être plus responsable. Ensuite, l’établissement répond à un questionnaire d’auto-évaluation avant une visite technique. Après avoir relevé les pistes d’amélioration issues de cette visite technique, l’établissement propose, dans le cadre d’une séance publique d’engagement, les pistes d’amélioration retenues. C’est cette étape qui s’est déroulée le 15 février dernier, pour le cercle mixte de Vannes, lors de cette séance publique.

Le restaurant peut dès lors utiliser la garantie « Mon Restau Responsable ® ». Son attribution sera réexaminée tous les deux ans lors d'une nouvelle séance publique. L’établissement recevra alors une autre visite technique, afin de déterminer sa progression et de définir de nouveaux objectifs, pour arriver à une séance participative de garantie valorisant cette progression.

On assiste donc bien à une évolution de l’établissement vers une démarche plus responsable et en la matière, le cercle mixte de l’escadron de gendarmerie mobile de Vannes a déjà présenté de très bons résultats.

Les engagements du cercle mixte de Vannes

En matière de bien-être, il s’agit :

- de proposer à la clientèle, de manière permanente, une enquête de satisfaction via son site web.

- D’indiquer l'origine de toutes les viandes, ainsi que les signes officiels de qualité, et d’afficher clairement, via un pictogramme, les aliments non cuisinés sur place et réalisés de manière industrielle.

- D’améliorer les conditions d'accueil de la clientèle (fond musical, plantes vertes, déco, etc.).

Concernant l’assiette responsable, le cercle s’engage à :

- atteindre 50 % de produits de qualité et durables (en valeur d’achat), dont au moins 25 % de produits biologiques.

- S’approvisionner en farine, fromages et œufs bio et locaux.

- Servir du pain Label Rouge.

Sur le volet des éco-gestes, l’objectif est de :

- composter l'ensemble de ses bio-déchets.

- Former le personnel sur les cuissons à basse température et investir dans du matériel adéquat à sa mise en œuvre.

- Utiliser des papiers recyclés ou porteurs d'un écolabel garantissant la gestion durable des forêts (essuie-tout, serviettes de table, papier de bureau, etc.).

Enfin, concernant l’engagement social et territorial, le cercle mixte s’engage à :

- faire produire les tickets repas auprès d'ateliers protégés (ESAT, CAT, etc.).

- Communiquer davantage sur la thématique du développement durable et participer aux réunions de ses réseaux (Restau'co, Bleu-Blanc-Cœur, Cuisiniers de la République).

- Promouvoir la démarche « Mon Restau Responsable ® » auprès des autres cercles de gendarmerie et au niveau local (mairies, collèges, écoles, etc.).