Actualités

Le conseiller d’État Bernard Pêcheur, premier distingué du galon d’honneur de gendarme

Auteur : Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GAV M-A. Saillet

Ce mardi 26 janvier, le directeur général de la gendarmerie a remis pour la première fois le galon d’honneur de gendarme au conseiller d’État Bernard Pêcheur, pour son engagement au service de l’État et son intérêt pour la gendarmerie nationale, notamment à travers ses travaux réalisés dans le cadre du rattachement de l’Institution au ministère de l’Intérieur.

Ce 26 janvier 2021, le général d’armée Christian Rodriguez a reçu le conseiller d’État Bernard Pêcheur dans la salle tradition de la direction générale, à Issy-les-Moulineaux.

Dans le cadre d’une cérémonie réduite au vu des conditions sanitaires, le directeur général a d’abord rappelé la symbolique du galon d’honneur de gendarme, avant d’évoquer l’engagement de Bernard Pêcheur au service de l’État, son attachement pour l’Institution militaire et ses nombreux travaux dans le cadre du rattachement de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur. Un défi de taille relevé en grande partie grâce à ce haut fonctionnaire qui, au fil des ans, est devenu « un grand ami de la gendarmerie nationale », a souligné le directeur général.

Bernard Pêcheur s’est ensuite vu remettre le galon d’honneur de gendarme des mains de ce dernier, ainsi que son certificat d’attribution. Si les grades honorifiques trouvent leurs origines sous Napoléon Bonaparte, en reconnaissance des services éminents rendus par un civil ou un militaire, c’est la première fois qu’une telle distinction est décernée par l’Institution.
« Ce n’est pas seulement l’accès à un grade symbolique, mais c’est une distinction que je perçois comme étant une reconnaissance de ce que j’ai pu faire pour et avec la gendarmerie nationale », s’est ainsi exprimé Bernard Pêcheur. « C’est un sentiment d’honneur. Cette distinction, je la crois de grande valeur », a ajouté le conseiller d’État, avant de souhaiter ne pas être le seul à recevoir ce titre honorifique : « Il y en aura d’autres qui prendront le relais et d’autres qui, comme moi, essayeront, s’efforceront de conforter l’action de la gendarmerie au quotidien. »