Actualités

Le directeur général de la gendarmerie nationale présente le ComCyberGend au FIC 2021

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© GENDARMERIE/SIRPA/M-A.SAILLET

Mercredi 8 septembre, le général d’armée Christian Rodriguez, Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), s’est rendu au Forum international de la cybersécurité (FIC) 2021. Il y a prononcé le discours d’inauguration, dans lequel il a notamment présenté le ComCyberGend.

Le général d’armée Christian Rodriguez, Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), s’est rendu, mercredi 8 septembre, au Forum international de la cybersécurité (FIC) 2021, événement annuel incontournable d’échange et de réflexion autour des enjeux de cybersécurité.

« Comme sur les territoires physiques, la gendarmerie doit oeuvrer sans relâche pour garantir la sécurité des personnes et des biens, conseiller, rassurer, et veiller au respect des lois et des libertés fondamentales », a déclaré le général Rodriguez dans son discours d’inauguration du FIC 2021.

Pour lutter contre « des adversaires sans frontières et ayant un sentiment d’impunité », il a indiqué avoir décidé la création d’un commandement de la gendarmerie pour le cyberespace, le ComCyberGend, confié au général de division Marc Boget, afin de répondre efficacement à cette priorité de la gendarmerie.

COMCyberGEND : la gendarmerie monte en puissance face à la menace cyber

Avec la création, au 25 février dernier, du COMCyberGEND, ou Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace, l’Institution se met en ordre de bata..

Lire la suite...

Le Directeur général a annoncé que le nombre de cyber enquêteurs allait passer de 7000 à 10 000 en 2022, renforcés par des réservistes cyber. Il a présenté le dispositif d’évaluation IMMUNITÉ, fruit d’un partenariat avec l’Association des maires de France (AMF) et le site cybermalveillance.gouv.fr, qui permet à chaque élu de faire un diagnostic de la sécurité numérique de sa collectivité. Enfin, il a évoqué le travail initié, à la demande du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, d’un service à compétence nationale cyber, regroupant policiers et gendarmes.

Après la signature officielle de la convention quadripartite FIC 2022-2024 entre la DGGN, la région Hauts-de-France, la société Avisa Partners, acteur majeur de l'intelligence économique et de la cybersécurité, et le pôle Euratechnologies de la Métropole européenne de Lille, le général Rodriguez a visité le stand de la Délégation à l'information et à la communication (DICOM), où se situe la partie dédiée à la gendarmerie, accompagné de Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, et du GDI Boget.

© GENDARMERIE/SIRPA/M-A.SAILLET

Ils ont notamment échangé avec les responsables des quatre divisions qui composent le ComCyberGend, avant de tester le jeu imaginé par le pôle Expertise numérique, une maquette de scène de crime où sont disposés des objets connectés susceptibles d’aider les enquêteurs… ou pas.

Après un déjeuner de travail au pôle Euratechnologies, avec le président du directoire, Nicolas Brien, qui lui a présenté le projet de Campus Cyber de Lille, Christian Rodriguez a signé la convention entre la Direction générale de la gendarmerie nationale et Avisa Partners, co-organisateur du FIC, portant sur les dix prochaines années. Le directeur général d’Avisa Partners a présenté au DGGN les orientations stratégiques du FIC, notamment à l’international. La journée s’est conclue par un entretien bilatéral avec des personnels allemands de la Bundeskriminalamt (Office fédéral de police criminelle).