Actualités

Le ministre de l’Intérieur en déplacement dans le Calvados

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© DICOM / DAVID MENDIBOURE

Lundi 13 décembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, accompagné du directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian Rodriguez, s’est rendu dans le Calvados afin d’échanger avec les militaires du groupement, notamment sur la lutte contre l’immigration clandestine et les violences intra-familiales.

En déplacement dans le département du Calvados, lundi 13 décembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, accompagné par le général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale, s’est rendu dans un premier temps à la brigade territoriale d’Ouistreham.

Gérald Darmanin a échangé avec plusieurs militaires, notamment sur le matériel et les conditions de travail, avant d’aborder plus particulièrement la problématique de la lutte contre l’immigration clandestine. Le colonel Christophe Junqua, commandant du Groupement de gendarmerie départementale (GGD) du Calvados, a présenté la montée en puissance du dispositif, qui comprend des gendarmes départementaux et mobiles, ainsi que des réservistes. Un point a été fait sur les résultats obtenus, notamment en termes d’interceptions et de démantèlements de réseaux de passeurs.

 

Des Cellules de protection des familles (CPF) au sein des compagnies

Le ministre de l’Intérieur et le directeur général se sont ensuite rendus à la Maison de protection des familles (MPF), au sein du GGD, à Caen, pour évoquer la lutte contre les Violences intra-familiales (VIF), sujet prioritaire pour la gendarmerie. « Nous avons exposé ce qui constitue tout à la fois notre méthode et notre ambition : placer la victime au centre de notre organisation, explique le colonel Junqua. L’objectif est de détecter les victimes, en analysant les comptes-rendus d’intervention et en reprenant contact à chaque fois qu’il y a un doute, et de suivre celles qui se sont déclarées. »

Afin de renforcer encore davantage la proximité et l’efficacité dans ce domaine, le commandement du GGD du Calvados a mis en place six Cellules de protection des familles (CPF) sur son territoire, armées par quatre à sept militaires (31 gendarmes en tout, répartis sur 24 brigades), en fonction des volumes de VIF constatés, et rattachées aux brigades de recherches. « Ces cellules prennent en compte les victimes et travaillent en binôme avec la brigade, qui continue elle de prendre en compte les auteurs. Cela permet de garder tous les militaires mobilisés. » Par ailleurs, plus de 700 gendarmes ont suivi la formation VIF en 2021 au sein du GGD.