Actualités

Les gendarmes des Yvelines accompagnent les artisans

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Tous droits réservés

Sur tout le territoire national, la gendarmerie propose aux dirigeants d’entreprise des réunions de sensibilisation à la sécurité économique, qu’il s’agisse de la protection bâtimentaire ou des risques cyber. Nous avons suivi une de ces sessions dans les Yvelines, à la Chambre des métiers et de l’artisanat.

« Je ne savais pas que les gendarmes faisaient aussi ça ! » Dans la salle de réunion de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Yvelines, à Versailles, certains participants à l’atelier sur la sécurité économique, proposé par le Groupement de gendarmerie départementale, découvrent l’important travail de prévention effectué quotidiennement par les référents sûreté et les militaires de la SOLC (Section opérationnelle de lutte contre les cybermenaces). Les premiers réalisent des consultations et des diagnostics au profit des établissements publics ou privés, afin de les aider à sécuriser leurs sites face au risque d’intrusion. Les seconds mènent des investigations liées aux cyber attaques et apportent également leur expertise dans un cadre préventif.

« Moins de victimes, ça signifie moins d’investigations, et donc la possibilité pour les enquêteurs de se concentrer sur des dossiers importants, sans être noyés dans la masse, explique l’adjudant-chef Xavier, enquêteur spécialisé en nouvelles technologies du GGD des Yvelines. Pour la gendarmerie, ces opérations de sensibilisation sont donc très importantes. Les artisans se font parfois tout un monde des cyber attaques, persuadés qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose. Or il est possible de s’y préparer et de les éviter. Nous sommes aussi là pour ça, pour les rassurer et leur proposer des solutions. »

« L’objectif n’est pas d’être anxiogène, appuie le lieutenant-colonel Mathieu, adjoint au commandant du GGD. Nous voulons surtout élargir leur cercle de vigilance. Les artisans, comme tous les professionnels, utilisent des outils informatiques, et ont souvent une méconnaissance des menaces et des risques encourus. »

 

Des attaques ciblées en fonction du chiffre d’affaires

Ces demi-journées d’information et de sensibilisation se déroulent habituellement au niveau des Communautés de brigades (CoB), avec les chefs d’entreprise présents sur leur territoire. Cette fois, c’est un focus spécial qui a été demandé par la Chambre des métiers et de l’artisanat des Yvelines (CMAY). « Les artisans sont de plus souvent victimes de cyber attaques, déplore Ronan Keraudren, président de la CMAY. Ce sont des attaques ciblées avec des rançons en fonction du chiffre d’affaires pour inciter la victime à payer tout de suite pour récupérer rapidement ses données. Il y a même un mode d’emploi détaillé pour aller sur le darknet et payer en bitcoins ! Les artisans ne savent pas que des solutions existent pour se prémunir de ces attaques. D’où notre volonté d’organiser, avec l’aide de la gendarmerie nationale, cette réunion d’information. »

« Notre notoriété sur ces sujets est grandissante, se félicite le LCL Mathieu. Nous avons déjà des liens avec la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), la Chambre de commerce et d’industrie (CCI). La CMA est un nouveau partenaire avec lequel nous allons travailler régulièrement. »

La réunion touche à sa fin, mais les participants jouent les prolongations, profitant de la disponibilité des gendarmes. Les questions sont nombreuses, signe de l’intérêt et des besoins des artisans dans le domaine de la sécurité économique.