Actualités

Opération prévention avant le passage du Tour

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Gendarmerie nationale

Depuis 2014, une équipe prévention part à la rencontre des élus des communes traversées par le Tour de France pour les sensibiliser aux dangers éventuels pouvant toucher à la fois la population et les cyclistes. Les communes bénéficiant de cette information reçoivent le label « opération prévention ».

Cette année encore, le colonel de réserve Jacques Dahan arpente l'itinéraire du Tour avec le maréchal des logis-chef Sébastien, pour diffuser des messages de prévention. Une mission qu'il connaît bien, puisqu'il a participé au développement du concept au fur et à mesure des éditions.

Faire participer la population à sa propre sécurité

« Au départ, l'opération s'intitulait « Témoins de sécurité » et réunissait l'association des maires de France et l'association prévention MAIF. À l'époque, nous labellisions une commune par étape, raconte le colonel (R). Nous diffusions déjà des messages de prévention relevant en réalité du bon sens et valables tout au long de l'année : marcher sur le trottoir, ne pas traverser la chaussée ou tendre les bras pour ramasser les goodies, etc. »

© SIRPA - Gend. F.Garcia

Pour appuyer son propos, le binôme distribuait, avant le passage de la caravane, des sortes de raquettes aux gens qui étaient invités à les tenir de main en main pour « créer une chaîne de prévention et devenir acteurs de leur propre sécurité. » Mais, très vite, l'objet est apparu peu adapté, les gens lâchant des mains la fameuse raquette pour pouvoir récupérer des goodies. L'équipe de prévention a vite repensé la chose, distribuant alors des chasubles avec des messages de prévention inscrits dans le dos. Là encore, les spectateurs les troquaient rapidement contre des tee-shirts lancés par les marques présentes dans la caravane publicitaire. Le choix s'est finalement porté sur des badges autocollants distribués au public situé dans des « zones de prévention » définies au préalable (l'équivalent de « fan zones »).

Accompagner les élus dans l'organisation des étapes

Mais l'opération prévention, c'est aussi et surtout une relation privilégiée avec les élus, garants de la sécurité, qui pourront également diffuser la bonne parole auprès de leur population. À l'occasion de conférences, le binôme présente l'opération en étayant ses propos par des chiffres et remet des supports de prévention (affiches, livrets, etc.) à diffuser en local. Ces derniers permettent d'avertir la population à travers six points clés : ne pas courir à côté des cyclistes, ne pas employer de fumigènes ou de pétards, surveiller ses enfants, ne pas utiliser de drones ou d'objets volants, rester sur les bas-côtés, et respecter les gestes barrières.

L'équipe prévention répond aussi aux nombreuses questions des maires, parfois un peu bousculés par l'organisation d'un événement d'une telle ampleur. « Ils s'interrogent sur les horaires, les rues bloquées, etc. Notre passage 48 heures avant le Tour permet de leur répondre, de les rassurer et d'ouvrir la voie pour le reste de l'équipe. Nous leur expliquons qu'en traversant leur commune, la caravane gendarmerie fera également des rappels sur la prévention et ne manquera pas de les citer dans le cadre de la labellisation. »

Montée en puissance de la labellisation

Les élus sont d'ailleurs de plus en plus nombreux à vouloir bénéficier de cette information suivie d'une labellisation. « Nous sommes d'abord passés à deux communes par étape, en intervenant la veille du passage du Tour. Puis, l'année dernière, nous avons décidé de labelliser, pour chaque étape, toutes les communes qui seraient traversées sur une même compagnie. Finalement, on s'est aperçu que les élus d'autres communes venaient également assister à nos interventions. Nous avons donc élargi à toutes les communes traversées au sein d'un même groupement. »

En amont, l'équipe s'arrange avec les groupements pour réunir les maires dans un même lieu, avec les associations et en présence des échelons locaux de commandement de la gendarmerie. S'il n'est pas toujours facile de réunir plusieurs maires d'un même département, le binôme s'arrange avec les référents élus des brigades locales pour que les supports de prévention et le certificat de labellisation soient remis aux absents. À l'image du Tour, l'opération suscite l'intérêt et s'est particulièrement développée ces deux dernières années, avec 300 communes labellisées en 2020 et 507 cette année.