Actualités

Optimisation du potentiel : des stages de formation au TOP

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© DR

La région gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes organise depuis la fin du mois de novembre 2020 une formation sur les Techniques d’optimisation du potentiel (TOP) adressée à des militaires de tous corps d'armées. Un stage externalisé d’obtention du diplôme de moniteur de TOP qui a pour but de relancer une formation, un peu tombée dans l’oubli ces dernières années.

 

Région dynamique en matière de formations des Techniques d’Optimisation du Potentiel (TOP), la Région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes, a mis en œuvre, du 30 novembre au 4 décembre dernier, sur le site de la caserne de l’escadron de gendarmerie mobile de Bourgoin-Jallieu, un stage externalisé inter-armes de formation au diplôme de Moniteur de Techniques d’Optimisation du Potentiel (MTOP) au profit de 11 personnels.

Un stage inter-armées

Deux militaires de l’Armée de Terre, un militaire de la Marine, une infirmière du Service de Santé des Armées, un militaire de la Gendarmerie de l’Air et sept gendarmes de différentes régions se sont ainsi lancés dans cette formation exigeante, déclinée en 3 séminaires d’une semaine. Après celui de novembre aura lieu un nouveau séminaire en février 2021 puis un troisième et dernier en mars.

Encadrés par le major André, l’instructeur TOP de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, par l’adjudant Pernot, expert et instructeur TOP venu du Centre National des Sports de la Défense (CNSD), et par le major Carrez et l’adjudant Barbier, moniteurs TOP de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les apprenants vont alterner séances théoriques et pratiques pour progressivement acquérir les différentes techniques d’optimisation du potentiel et être en mesure de les dispenser à leur tour, en toute autonomie.

Des outils pour répondre à de nombreuses problématiques du terrain

Développées au début des années 1990 par le Docteur Édith Perreaut-Pierre, alors médecin militaire à l’École Interarmées des Sport à Fontainebleau, les techniques d’optimisation du potentiel s’appuient sur un ensemble de procédés simples alliant respirations, relaxations et imagerie mentale.

Suite à ce stage, les 11 militaires vont pouvoir appliquer ces techniques à leurs unités respectives. Des outils qui leur permettront de répondre à des problématiques concrètes liées au quotidien des militaires, telles que la mise en condition physique et mentale en vue d’un événement sportif ou opérationnel stressant, l’amélioration de la récupération, l’action préventive des risques psycho-sociaux ou encore l’apprentissage de la réalisation de sas de décompression.

L’action de ces militaires, venus chercher auprès des formateurs de la Gendarmerie Nationale, les compétences nécessaires à la réalisation de séances TOP et/ou de formations initiales TOP, a une importance toute particulière en cette période compliquée de pandémie et de crise sanitaire.