Actualités

Policière municipale attaquée au couteau : deux gendarmes blessés par balle lors de l’interpellation du suspect

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Gendarmerie nationale
Ce vendredi 28 mai, à la Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes, un homme a agressé au couteau une policière municipale dans les locaux de la police municipale, avant de prendre la fuite. L’agresseur, qui s’était emparé de l’arme de la policière, a été abattu par les gendarmes après un échange de coups de feu durant lequel deux gendarmes ont été touchés.

Ce vendredi 28 mai, sur la commune de La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes, un individu d’une quarantaine d'années s’est introduit dans les locaux de la police municipale, avant d’agresser, à coups de couteau, un des agents présents. La policière municipale, grièvement blessée, a été touchée aux membres inférieurs.

Après l’agression, l’individu, défavorablement connu des services de gendarmerie et inscrit au FSPRT (Fichier des Signalements pour la Prévention de la Radicalisation à caractère Terroriste), a dérobé l’arme de service de la policière, avant de prendre la fuite à bord d’une voiture. À peine quelques mètres plus loin, le véhicule est accidenté, contraignant le conducteur à prendre la fuite à pied.

Plus de 200 gendarmes déployés

Rapidement, la gendarmerie a déployé des moyens humains et matériels conséquents pour retrouver l’auteur de cette agression. Au total, plus de 200 militaires ont été mobilisés. Les gendarmes départementaux et mobiles venus les appuyer, ont bouclé l’ensemble du périmètre avant l’intervention de 50 personnels du GIGN venus renforcer les 15 membres de l’antenne GIGN de Nantes. Trois équipes cynophiles sont également intervenues en appui et trois hélicoptères ont aussi été déployés. Pour garantir leur sécurité, tous les habitants ont été invités à rester chez eux. Les écoles ont fermé leurs portes et une route départementale a été coupée.

© Gendarmerie nationale

Deux militaires blessés

Grâce à ces moyens conséquents, l’individu a rapidement pu être identifié. Trois heures après l’agression dans les locaux de la police municipale, il a été localisé. Lors de l’interpellation, il a ouvert le feu sur les militaires, blessant deux d’entre eux, l’un au coude et l’autre au bras, avant d’être abattu.

Le ministre de l’Intérieur, qui était attendu cet après-midi dans le Nord, a annulé son déplacement et s’est rapidement rendu sur place. Dans un tweet annonçant le décès de l’assaillant, il a tenu à remercier le travail des gendarmes.

La policière municipale a été grièvement blessée mais son pronostic vital ne serait pas engagé.

L’enquête a été confiée à la section de recherches de Nantes.