Actualités

Brigade motorisée d’Ytrac : une compétition de CrossFit au profit de l’association Espoir SLA, contre la maladie de Charcot

Auteur : Lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© BMo d'Ytrac
La brigade motorisée d’Ytrac, dans le Cantal, organise, samedi 9 avril 2022, une compétition de CrossFit au profit d'Espoir SLA, une association créée par les fils d’un ancien motocycliste de la gendarmerie afin de lutter contre la maladie de Charcot.

Ce samedi 9 avril, va se dérouler dans la salle de CrossFit d’Aurillac, la première compétition caritative de CrossFit organisée par la Brigade motorisée (B.Mo.) d’Ytrac, une unité de gendarmerie située à côté d’Aurillac, au cœur du Cantal. Durant une journée, de 7 h 30 à 18 h 30, les équipes, non-mixtes et composées de deux personnes, vont s’affronter sur quatre épreuves de CrossFit. Une compétition ouverte à tous, civils ou militaires.

Quatre épreuves de CrossFit

Chaque épreuve comportera une connotation gendarmerie. Pour le premier "wod" (Workout Of the Day, l’entraînement du jour), les partenaires seront menottés et pour le deuxième, ils devront porter un gilet lourd. Lors du troisième « wod », les participants porteront une tenue de motocycliste et, enfin, pour le dernier, l’épreuve se déroulera sous la forme d’un biathlon, avec un tir avec balle para-marquante, et ce, après avoir dû courir avec un brancard chargé à 80 kg pour les hommes et 60 kg pour les femmes. Pour organiser cette compétition caritative, les militaires ont pu compter sur le soutien de partenaires extérieurs, comme le centre de pompiers d’Aurillac, fournisseur des brancards, ou encore la Box de CrossFit Aurillac, le club de CrossFit du département, qui accueillera la compétition.

Déjà 38 équipes en lice

Pour participer à l’événement, le prix de l’inscription est fixé à 70 euros par équipe, soit 35 euros par personne. Une somme qui sera intégralement reversée à l'association Espoir SLA, qui récolte des fonds pour la recherche sur la maladie de Charcot. Pour le moment, 38 équipes sont déjà inscrites, dont 20 masculines et 18 féminines. À l’issue de la compétition, des prix seront bien-sûr remis aux vainqueurs, mais pas seulement ! Tous les participants recevront également un lot complet, comprenant des goodies gendarmerie et deux t-shirts de l’association Espoir SLA.

Une compétition en mémoire d’un ancien gendarme

Pour comprendre pourquoi le gendarme Gaëtan, motocycliste à la B.Mo. d’Ytrac, à l’initiative de l'événement, s’est lancé dans cette aventure, il faut remonter un peu dans le temps. En juin 2016, David Ledun, motocycliste de la gendarmerie, en poste à Castelnau-le-Lez, dans l’Hérault, ressent les premiers symptômes d’une maladie orpheline, encore peu connue, la maladie de Charcot. Il décédera cinq ans plus tard, le 23 juillet 2021, après un combat acharné.

De son combat est né un livre, « Prisonnier de mon corps : maladie de Charcot, un combat pour entretenir l’espoir », mais également une association, créée par l’un de ses trois fils, Simon. Aujourd’hui, plus de six mois après la disparition de l’ancien gendarme, l'association s’est bien établie et porte des projets toujours plus nombreux. C’est donc en mémoire de David Ledun, que Gaëtan a souhaité organiser cet événement. « Je l’avais croisé lorsque j’étais GAV (Gendarme Adjoint Volontaire), au PSIG de Castelnau-le-Lez. […] Et puis j’ai lu le livre qui m’a touché. C’est quelqu’un [David Ledun] qui n’a jamais baissé les bras, qui avait une famille très soudée. »

Porté par une volonté d’agir pour une cause importante, le gendarme a donc soumis son idée à sa hiérarchie, mais également aux fils de l’ancien motocycliste, tous extrêmement favorables à son projet. Une mobilisation collective qui va permettre de porter haut le souvenir de David Ledun ce 9 avril, mais également de faire connaître cette maladie, dont on compte 1 000 nouveaux cas par an en France.

Pour participer à cette compétition de CrossFit, rendez-vous ici avant le 1er avril 2022.