Actualités

Des policiers européens en renfort des brigades corses

Auteur : capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Gendarmerie de Corse

Cet été, dans le cadre de la coopération policière européenne, la brigade territoriale de contact de Piana et la brigade de proximité de Vico, en Corse-du-Sud, ont accueilli durant le mois d’août Kristina, policière allemande, et Claudio, carabinier italien.

L’île de beauté n’est pas surnommée ainsi pour rien. Offrant des paysages variés aux airs paradisiaques, la Corse attire chaque année de nombreux touristes, français mais aussi étrangers. Face à cette affluence, les gendarmes des brigades locales bénéficient du renfort de gendarmes mobiles, mais pas que ! Au sein de la brigade de proximité de Vico et de la brigade territoriale de contact de Piana, Claudio, carabinier italien de 45 ans, et Kristina, policière allemande de 32 ans, ont rejoint les rangs pour un mois. Une présence qui surprend et ravit la population.

Faire partie de l’unité

Dans la vie quotidienne, Claudio est carabinier à l’état-major de la région Piémont / Vallée d’Aoste et suit en temps réel les faits qui se déroulent dans sa région. Kristina, de son côté, est policière à Cologne, au sein d’une brigade du centre-ville. Mais cet été, c’est en France qu’ils ont pu exercer leurs prérogatives. Chaque jour, ils ont réalisé des patrouilles aux côtés des gendarmes français. Une présence qui a intrigué les touristes, parfois surpris de pouvoir échanger avec un policier dans leur langue d’origine. « Je faisais la traduction en allemand et en anglais sur les interventions », précise d’ailleurs Kristina. Un bon moyen donc de renforcer la proximité des forces de sécurité avec la population, en cette période de forte affluence ! Et ce ne sont pas les gendarmes français qui se plaindront de ces détachements, bien au contraire ! Durant un mois, Claudio et Kristina ont été pleinement intégrés dans leur unité de détachement respective. « Les gendarmes français étaient très accueillants et m’ont laissé faire partie de l’équipe. C’était une bonne expérience », exprime la policière allemande. Un sentiment partagé par Claudio, qui considère que « la gendarmerie fait partie de [sa] famille. »

© Gendarmerie de Corse

Le 18 août, une journée marquante

Exercer son métier dans un pays étranger est une expérience unique. Si tout le séjour restera bien sûr gravé dans la mémoire de Claudio et Kristina, une journée, celle du 18 août, les aura pourtant marqués plus que les autres. Ce matin-là, de violents orages s’abattent sur la Corse, provoquant d’importants dégâts matériels, mais surtout un lourd bilan humain : cinq personnes sont décédées au cours des intempéries. Parmi elles, une jeune autrichienne. « J’ai pu aider la famille sur place et m’occuper d’elle, explique Kristina. J’ai également fait le lien entre elle, l’ambassade autrichienne et la gendarmerie, ainsi que lors de la venue de Gérald Darmanin. C’est aussi l’objectif de ce détachement européen. » De son côté, ce jour-là, Claudio a également été « un point d’entrée essentiel » pour les touristes italiens, surpris par la violence de l’épisode orageux. « J’ai été fier d’avoir apporté mon soutien aux touristes du camping de Sagone. »

© Gendarmerie de Corse