Actualités

Les gendarmes ardéchois expérimentent une brigade de contact mobile

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© MI DICOM - J. Groisard

À l’occasion de la venue en terres ardéchoises du ministre de l’Intérieur et du ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics, ce vendredi 28 janvier, le groupement de gendarmerie départementale a présenté son dispositif de Brigade de contact mobile, expérimenté depuis l’été 2021.

En déplacement en Ardèche ce vendredi 28 janvier, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics, se sont rendus à Coucouron, où ils ont inauguré la Brigade de contact mobile (BCM), en présence des élus du canton de Haute Ardèche.

Une brigade itinérante couvrant 21 communes de la Haute Ardèche

Fruit de la mise en œuvre de la Police de sécurité du quotidien (PSQ), ce concept de brigade itinérante a été expérimenté sur le secteur de la Communauté de brigades (COB) de Lanarce dès l’été 2021, afin de permettre aux gendarmes d’aller au plus près de la population de cette circonscription de 580 km², comptant 21 communes et 4 051 habitants.

Pour ce faire, le Groupement de gendarmerie départementale de l’Ardèche (GGD 07) s’est vu attribuer, dès février 2021, un camping-car issu des avoirs criminels, qu’il a fallu aménager, avec un espace d’accueil ouvert sous l’auvent et un autre plus en retrait pour les auditions, et équiper de tous les outils modernes nécessaires pour l’accueil du public et le travail en mobilité.

Dûment sérigraphié aux couleurs de la gendarmerie, le véhicule dispose notamment d’une station informatique Ubiquity connectée à l’Intranet gendarmerie et d’une imprimante, d’un téléphone NEOGEND, d’une passerelle radio et de postes TPH900 pour les patrouilles.

La BCM se compose idéalement de quatre personnels, deux militaires d’active et deux de réserve. Pendant qu’un binôme mixte assure l’accueil du public au niveau du véhicule, le second patrouille, à pied ou à vélo, afin d’aller au contact des élus, des commerçants et de la population en général. Patrouilles pour lesquelles deux VTT sont d’ailleurs mis à la disposition de la gendarmerie par le Syndicat mixte de la montagne ardéchoise (SMMA).

Cette brigade itinérante est ainsi en mesure d’offrir tous les services d’une unité classique (dépôt de plainte, information, signalement de faits, actes de procédure simples), tout en assurant une présence sur le terrain, permettant de remplir tout à la fois des missions de contact, de renseignement, de prévention…

Suivant un calendrier défini à l’avance au regard des jours d’affluence prévisibles (marchés, animations culturelles, expositions, fêtes de village, etc.), elle assure des points d’accueil dans les communes de Saint-Étienne-de-Lugdarès et de Courouron, ainsi que, ponctuellement, à Le Béage et Saint-Laurent-les-Bains. En tant que de besoin, et en fonction de ses disponibilités, elle peut également se déplacer dans d’autres communes du secteur de la COB de Lanarce à l’occasion de la survenue d’événements particuliers.

Inauguration des locaux du groupement de l'Ardèche

Le déplacement des ministres s’est poursuivi à Privas, chef-lieu du département de l'Ardèche, à la caserne Rampon, où ils ont cette fois inauguré les locaux réhabilités du GGD 07. Cette caserne, datant de 1860 et qui souffrait de multiples signes de vieillesse, a en effet fait l’objet de travaux d’ampleur de septembre 2016 à avril 2019, principalement de rénovation énergétique, pour un montant total de plus de 2,4 millions d’euros. Outre l’aspect esthétique lié à la rénovation extérieure des bâtiments, l’économie énergétique est de l’ordre de 50 %.

À cette occasion, revenant sur l’augmentation des effectifs dans le groupement de l’Ardèche depuis 2017, Gérald Darmanin a annoncé que « 12 gendarmes supplémentaires viendront renforcer les effectifs à Annonay » en 2022.