Actualités

Les Képis pescalunes offrent du rêve aux orphelins et aux enfants atteints de maladie

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Képis pescalunes

Fouler la pelouse d’un stade au côté des joueurs, donner le coup d’envoi d’une rencontre sportive ou encore passer une journée en mer, telles sont les actions menées à l’occasion de « rêves de gosses », un projet lancé par l’association des Képis pescalunes - terre de Camargue, au profit des orphelins de la gendarmerie, ainsi que des enfants de gendarmes souffrant de maladies graves. 

Fouler la pelouse d’un stade de foot plein à craquer, la main dans celle de sa star préférée, quel gosse n’en a pas rêvé ? Le week-end du 8 mai, ce songe est devenu réalité pour Zélie, Évan, Naomie, Maeva, Lulu, Lily-Rose, Axel, Quentin, Lucile et enfin Paul, à l’occasion de la 36e journée de Ligue 1 Uber Eats.                                                                                               

Pour ces dix orphelins de la gendarmerie nationale, cette action a été rendue possible grâce à l'association des Képis pescalunes - terre de Camargue, avec le soutien de la fondation Maison de la gendarmerie.

Cette initiative, lancée fin janvier, fait partie d’un projet plus global et surtout solidaire, destiné aux orphelins de la gendarmerie, ainsi qu’aux enfants de gendarmes souffrants de maladies graves ou orphelines. Baptisé « Rêves de gosses », il a pour objectif « d’offrir aux enfants, dont la jeunesse n'a pas été épargnée par les difficultés ou les drames, un peu de rêve, un peu de bonheur (…), afin de les aider à avancer, à se reconstruire (...) et à leur donner un peu d'espoir en l'avenir », précise le communiqué de l’association.

Si la participation au coup d’envoi des matches de football français a constitué le point d’orgue de ce projet cette année, d’autres actions ont vu le jour grâce à l’association. Ainsi, le 29 janvier dernier, Adèle, fille d'un gendarme de Saint-Laurent-de-la-Salanque, donnait le coup d'envoi du match de Rugby du Top 14, entre Perpignan et Lyon.

Rebelote le 30 avril, mais cette fois-ci pour Lily-Rose, orpheline de la gendarmerie, et Nelvin, fils de gendarme souffrant d'une maladie grave. Tous deux ont eu la chance d’accompagner les joueurs de Clermont-Ferrand et du Stade Français pour leur rencontre en Top 14, au passage remportée par les Auvergnats.  

Mais il n’y pas que les sports collectifs qui sont à l’honneur dans ce projet. Début mai, à l'initiative du fonds de dotation du club de handball de Montpellier, quatre familles se sont retrouvées pour une sortie en mer de près de quatre heures sur le catamaran « Wonderful ». Au large des côtes de La Grande-Motte, elles ont pu assister à une démonstration de sauvetage effectuée par la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Palavas-les-Flots, puis déguster une petite collation sur la plage de l'Espiguette, avant de regagner le port.

Selon les vœux de l’association des Képis pescalunes - terre de Camargue, « ce type d'actions a vocation à être renouvelé. »