Actualités

Printemps du gendarme : quand les idées fleurissent pour protéger l’environnement

Auteur : le chef d'escadron Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© D.R.

Du 2 au 8 mai dernier, avait lieu la semaine du printemps du gendarme. Un événement permettant de mettre en valeur les actions des personnels de l’Institution en faveur de la biodiversité et, plus largement, du développement durable. Cet engagement s’inscrit aussi pleinement dans la Responsabilité sociétale de l’organisation (RSO).

C’est à Saint-Étienne-lès-Remiremont, dans les Vosges, que l’initiative a été lancée. Sous l’impulsion de l’adjudant-chef Francis, les personnels de la caserne de l’escadron de gendarmerie mobile 25/7 mènent depuis plusieurs années des actions pour protéger la biodiversité. Après l’installation de ruches, d’un poulailler mobile, d’hôtels à insectes et de nombreux points de compostage, la dernière en date consistait à mettre en place des corridors écologiques sur les six hectares d’espaces verts de l’emprise.

Pour continuer sur cette lancée vertueuse, la Zone de défense et de sécurité Est (ZDSE) a émis un appel à volontaires au sein de chaque caserne, afin de constituer un réseau de « correspondants développement durable » et inciter à la mise en œuvre d’autres bonnes pratiques. 155 personnels y ont répondu favorablement, couvrant ainsi plus d’un tiers des casernes de la gendarmerie du Grand Est et de la Bourgogne-Franche-Comté.

Du bleu gendarmerie au vert développement durable

Initié par la générale de division Anne Fougerat, commandant en second de la région de gendarmerie du Grand Est, et animé par un référent, M. Benoît Martin, personnel civil étudiant également cette thématique à l’université de Lorraine, le réseau a déjà permis de recenser plus de 1 000 actions en faveur de la biodiversité dans la zone. « Elles illustrent à la fois nos missions de protection de l’environnement et l’ancrage concret des femmes et des hommes de la gendarmerie dans les territoires », a souligné la générale.

Aussi, durant cette semaine du #PrintempsDuGendarme, l’initiative a été portée au niveau national. À travers le fameux hashtag, tous les personnels de l’Institution ont été invités à partager des photos ou vidéos illustrant leur engagement en matière de développement durable. L’occasion de découvrir quelques bonnes idées, comme les composteurs et les nichoirs à oiseaux du groupement de gendarmerie départementale de Haute-Corse, les ruches de la caserne d’Évry-Courcouronnes, les plantations du quartier des Célestins de la garde républicaine, le potager de l’escadron 47/7 de Mâcon, ou encore le support à fraisiers dans un bac recyclé au sein de la brigade de Mars-la-Tour.