Actualités

Une délégation de représentants européens visite le Centre national d’entraînement des forces gendarmerie

Auteur : le chef d'escadron Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© CNEFG

Le 7 avril dernier, le Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) a accueilli, à Saint-Astier, 34 délégués du CIVCOM, un comité de l’Union européenne chargé des aspects civils de la gestion des crises. L’occasion pour eux de découvrir le savoir-faire de la gendarmerie nationale en termes de formation au maintien de l’ordre et à l’intervention professionnelle, en son sein mais également au niveau international.

Ils sont représentants des États membres ou fonctionnaires du Service européen de l’action extérieure (SEAE) et ont pour mission, au sein du CIVCOM, de délibérer sur la planification, l’évolution du mandat et le cadre doctrinal des missions civiles mises en place par l’Union européenne en cas de crise.

Début avril, ils ont profité d’un déplacement en France pour se rendre au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG). Reconnu comme centre d’excellence européen pour l’ordre public, les gendarmes y forment notamment les forces de sécurité intérieure européennes (European union police and civilian services training – EUPCST) prenant part à l’une des onze missions civiles actuellement déployées dans le monde.

CNEFG : l’exportation d’un savoir-faire français

Reconnu Centre d’excellence européen pour l’ordre public, le CNEFG est devenu, au fil du temps, une référence. Tout au long de l’année, la « maison mè..

Lire la suite...

Accueillis par le chef de Centre, le général Éric Lamiral, le 7 avril dernier, les 34 délégués ont assisté à une présentation du CNEFG, puis à un focus sur le stage HEAT (Hostile Environment Awareness Training) dispensé à ces membres de forces de gendarmerie et de police européennes projetées sur des théâtres d’Opérations extérieures (OPEX). Cette formation leur permet d’acquérir des réflexes individuels et une dynamique de groupe pour faire face, de façon efficace, à des situations à haut risque dans le cadre d’un environnement sensible (secourisme opérationnel, engins explosifs improvisés, préparation aux risques sanitaire, sécuritaire et psychologique…).

En fin de matinée, les visiteurs sont passés de la théorie à la pratique, puisqu’ils ont participé à des activités cohésion spécialement organisées à leur profit. Ayant laissé costumes et tailleurs au vestiaire, ils ont revêtu des treillis et se sont prêtés au jeu, en effectuant d’abord un parcours « dans la verte » (franchissement de pneus de tracteur, ascension à la corde à nœuds, etc.), puis en essayant de trouver la sortie d’un labyrinthe plongé dans l’obscurité.

© CNEFG

Deux exercices qui ont permis de mettre l’accent sur la robustesse et la cohésion, qualités chères à la gendarmerie, d’autant que les conditions météorologiques n’étaient pas optimales.

© CNEFG

L’effort cédant la place au réconfort, le groupe a ensuite déjeuné en présence du général Lamiral et de l’ensemble de ses équipes, qui ont organisé cette journée enrichissante en lien avec l’officier de gendarmerie détaché au sein du CIVCOM, le lieutenant-colonel Éric Dikoume.

Dans l’après-midi, les délégués du CIVCOM ont ensuite pu découvrir les différentes infrastructures du Centre, s’aventurant par exemple dans le « village M.O. », figuratif urbain où se déroulait alors une séquence de la formation du Diplôme d’arme (D.A.), avant de repartir avec un excellent souvenir de cette visite dynamique et très fructueuse.